Un nouveau campus de 6,7 M€ en cœur de ville pour l’UPVD

 |   |  462  mots
Le projet de l'atelier d'architecture Emmanuel Nebout a été choisi parmi 66 dossiers
Le projet de l'atelier d'architecture Emmanuel Nebout a été choisi parmi 66 dossiers (Crédits : Atelier Emmanuel Nebout)
Le projet architectural de réintroduction de l'Université de Perpignan Via Domitia en centre-ville a été présenté le 1er avril lors d'une conférence de presse. Ce futur « campus Mailly », livrable en 2017, regroupera deux ensembles existants et un bâtiment neuf, pour un investissement de 6,75 M€.

À la rentrée 2017, quelque 500 étudiants investiront le centre-ville de Perpignan, au sein du « Campus Mailly », un ensemble situé dans la partie basse du quartier Saint-Jacques et constitué de trois entités, l'Ancienne Université, monument historique qui accueillait l'université au 18e siècle, le couvent Saint-Sauveur, actuellement inoccupé, et un dernier édifice, à construire celui-ci, sur l'îlot Font Nova, place de la Fontaine Neuve, et qui sera accolé à la médiathèque.

La ville, porteuse du projet, en concertation avec l'Université Perpignan Via Domitia, a sélectionné l'atelier d'architecture Emmanuel Nebout, qui a signé, notamment, le Musée Fabre de Montpellier, et qui sera associé à l'architecte perpignanais Marc Dupré.

« Nous avons choisi parmi 66 projets venus du monde entier », explique le maire UMP de Perpignan Jean-Marc Pujol.

Ce projet marie le patrimoine historique avec une architecture moderne, et prévoit, au rez-de-chaussée du nouveau bâtiment, un espace d'accueil des étudiants, qui, précisent la Ville et l'Université, ne sera pas une cafétéria, afin d'inciter les étudiants à consommer hors les murs.

« La volonté commune que nous avons, c'est d'ouvrir l'université sur la ville » précise le président de l'UPVD Fabrice Lorente.

« 500 étudiants en ville, c'est la reconquête. C'est aussi l'introduction d'une population jeune, dynamique, qui devrait faire fonctionner les commerces locaux et investir les logements du centre-ville » confirme Annabelle Brunet, conseillère municipale déléguée à l'Université.

L'ensemble des travaux devrait être achevé en juillet 2017, pour un investissement de 6,75M€, pour lequel la ville a sollicité des aides auprès de la Région et du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales

L'université, elle, disposera des lieux à titre gratuit, via un bail de 99 ans. Elle y installera la présidence, la vice-présidence et sa fondation, ainsi que des cursus de Droit (l'Institut d'Études Judiciaires notamment).

Elle a déjà amorcé le mouvement puisque, depuis septembre 2014, les locaux de l'Ancienne Université accueillent des étudiants du Master Gestion et Conservation du patrimoine territorial, ainsi que, depuis début 2O15, ceux du Diplôme Universitaire de photojournalisme.

L'UPVD se restructure

L'UPVD se lance par ailleurs dans une importante restructuration interne, qui devra être achevée pour la rentrée 2015-2016.

Entre autres changements, l'Institut d'Administration des Entreprises (IAE) accueillera les formations de tourisme, et un département de Droit comparé sera créé au sein de la fac de Droit, en remplacement de la Faculté internationale de Droit des États Francophones.

« Nous avons lancé cette restructuration dans une logique de rationalisation des structures et des moyens, mais aussi de meilleure lisibilité et d'attractivité de l'offre de formations. 150 élus de l'Université ont voté cette restructuration à l'unanimité, sans même une abstention », se félicite Fabrice Lorente, qui veut y voir un vote de confiance, à un an des prochaines élections internes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :