Naissance d'Up To, l'école pratique du numérique à Montpellier

 |   |  576  mots
La 1ère promotion d'Up To comprend 19 stagiaires
La 1ère promotion d'Up To comprend 19 stagiaires (Crédits : Christine Caville)
Dell, FACE Hérault et Simplon.co se sont associés pour donner naissance à Up to. Présentée le 4 février, la 1ère école pratique des métiers du numérique à Montpellier vient d'être labellisée dans le cadre d'une initiative nationale, qui a retenu dix autres projets en LRMP.

Baptisée Up To, une nouvelle école dédiée au numérique vient de naître à Montpellier, fruit des efforts conjugués du groupe informatique Dell, de l'association d'accompagnement à l'emploi FACE Hérault, et de l'entreprise sociale agréée Simplon.co, spécialiste de l'inclusion numérique.

Décalage de l'offre de formation

La structure se propose d'identifier et de mettre en lien des stagiaires dépourvus de diplômes ou d'expérience professionnelle, avec des entreprises du secteur numérique situées dans l'aire montpelliéraine, et où certaines positions ne seraient pas pourvues. Chaque session de formation durera sept mois.

« La création de cette école vient répondre à une ambition : sortir de l'ambiguïté de la situation locale, où Montpellier bénéficie d'un fort dynamisme de l'écosystème numérique et d'un taux élevé de création d'entreprises, alors que le territoire affiche un taux de chômage deux fois plus élevé que la moyenne nationale, souligne Stéphane Reboud, directeur du site de Dell Montpellier. Il existe 50 formations différentes dans le numérique, et pourtant 170 jobs déjà ouverts n'ont pas été pourvus depuis l'été dernier. »

Dix sociétés partenaires

Sur une base de 400 candidatures, dont 300 CV routés par Pôle Emploi, une première promotion de 19 stagiaires vient d'être constituée. Elle recevra 90 h de formation chez Dell Montpellier, avant que chaque stagiaire ne bénéficie d'un mentoring assuré par l'une ou plusieurs des dix entreprises et structures partenaires, dont Orange, EDF, Montpellier Business School, Kaliop, Choosit, Nelis, etc.

L'initiative Up To bénéficie d'un budget de 153 000 €, co-financé par Dell, FACE Hérault et, sur le versant institutionnel, par Montpellier Méditerranée Métropole, le ministère du Travail, et le Fonds social européen. Cette enveloppe est valorisée à 172 000 € en incluant les apports et le mécénat de compétences assurés par les divers partenaires.

« Nous sommes au début d'une nouvelle ère dans le travail d'insertion des jeunes, qui nécessite une nouvelle forme de coopération public/privé, se réjouit Clare Hart, présidente de FACE Hérault. Il faut demander aux entreprises du territoire de venir agir et de s'insérer dans les enjeux sociétaux. De plus, cette école sera un site préfigurateur : toutes les avancées enregistrées au titre de ce dispositif seront remontées vers d'autres sites, installés ailleurs au plan national. »

D'autres projets labellisés en région

Le budget d'Up To bénéficie aussi de 30 000 € apportés au titre du Fonds d'expérimentation pour la jeunesse, car l'école vient d'être retenue dans le cadre de l'initiative nationale baptisée la Grande École du Numérique, dont la première salve de labellisations (171 au total) a été communiquée, la veille, par le gouvernement.

Cinq autres projets ont ainsi été labellisés ailleurs en Languedoc-Roussillon : les formations portées par Nouas et par Passerelles Scop à Montpellier ; par Fondespierre RH à Lunel (beWEB) ; par le Grand Narbonne (Simplon.IN'ESS) ; et par le GRETA de Lozère à Mende (Cod.in camp).

En Midi-Pyrénées, ce sont Adrar Formation à Ramonville (deux formations), l'École Régionale de la deuxième chance Midi-Pyrénées (ER2C) à Bellefontaine, le GRETA Midi-Pyrénées Nord à Carmaux (deux formations), ainsi que AP Formation et le Conservatoire National des Arts et métiers, à Toulouse, qui ont été sélectionnés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :