À Nîmes, le groupe Vatel investit et fait peau neuve

 |   |  539  mots
(Crédits : Jean-Claude Azria)
L’école internationale Vatel de Nîmes clôt un cycle de rénovation de sa structure d’application, l’hôtel-spa Vatel. En trois ans, 1,2 M€ ont été investis pour moderniser l’établissement et améliorer les conditions de travail des personnels et de formation des étudiants.

Avec 41 campus dans le monde dont un à Nîmes (30), l'école internationale Vatel se définit comme le 1er groupe mondial de l'enseignement du management de l'hôtellerie-tourisme. Anne-Maud Aguilar, la directrice de l'hôtel-Spa Vatel de Nîmes, structure d'application de Vatel International Business School, présentait le 10 octobre la rénovation de ses espaces d'accueil, de ses bureaux et de son parking.

Des travaux qui se sont étalés sur cinq mois, représentant un investissement de 700 000 € et réalisés tout en laissant l'hôtel, le restaurant et la brasserie ouverts. La conception a été confiée à l'architecte nîmoise Marie-Laure Rinaldi, et « l'intégralité des travaux a été effectuée par des entreprises et artisans régionaux, à l'exception de la porte-tambour », précise Anne-Maud Aguilar.

1,2 M€ de travaux en trois ans

Les bureaux ont été regroupés au rez-de-chaussée, près de l'accueil, pour faciliter les échanges entre les collaborateurs. L'entrée de l'hôtel s'effectue via une porte-tambour ouvrant sur un large espace tout en transparence, offrant 50 m2 supplémentaires autour d'un mur végétal naturalisé et d'un mur-fontaine.

Le parking gratuit est désormais sécurisé et réservé à la clientèle de l'établissement. Il offre 15 places de plus, soit 58 au total, deux places pour personnes à mobilité réduite, deux bornes de recharge gratuites de véhicules électriques, et un dépose-minute.

« Ces dernières évolutions concluent un projet de rénovation initié il y a trois ans avec la création d'une salle de réunion high-tech, la rénovation de la terrasse et la création d'une pergola dans la brasserie, précise Anne-Maud Aguilar. Soit un investissement total de 1,2 M€. »

Une école-pilote

À Nîmes, le groupe forme en moyenne 850 étudiants par an (45 % viennent de l'étranger), dont une centaine tourne à tour de rôle en stage à l'hôtel d'application, « dans tous les métiers sans exception afin de bien comprendre le fonctionnement de chacun d'eux », insiste Anne-Maud Aguilar, qui se félicite d'un excellent taux d'intégration dans la vie active, « 75 % de CDI pour les titulaires du Bachelor, 95 % pour les titulaires du MBA ». Le coût d'une année d'étude est de 8 500 €.

L'établissement nîmois compte 120 salariés, dont 70 à l'hôtel. Il est l'école pilote du groupe Vatel, et à ce titre, reçoit régulièrement des délégations étrangères à chaque projet de création d'un établissement hôtelier, puis les équipes pédagogiques. Nîmes Vatel s'apprête ainsi à recevoir les équipes portugaises et chinoises, en vu de l'ouverture d'établissements dans ces deux pays. En France, après Paris, Lyon, Nîmes et Bordeaux, c'est à Nantes que s'ouvrira le prochain établissement Vatel en 2018.

22 500 nuitées, 75 000 couverts

L'hôtel-Spa Vatel de Nîmes, établissement 4 étoiles, annonce un chiffre d'affaires de 4 M€, en évolution de 5 % sur les trois dernières années. Ses 42 chambres et 4 suites enregistrent 22 500 nuitées par an, soit un taux d'occupation de 60 %. Le restaurant Vatel (60 couverts), la brasserie (140 couverts) et les salons de réception comptabilisent 75 000 couverts par an.

En janvier, l'établissement nîmois a produit son 1er programme en e-learning sur les métiers de l'accueil, à destination des salariés de l'hôtellerie en formation continue.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :