L'IMT Mines Alès et l'ENSCM veulent un incubateur commun

 |   |  383  mots
Bruno Goubet, directeur de l'IMT Mines Alès, et Pascal Dumy, directeur de l'ENSCM.
Bruno Goubet, directeur de l'IMT Mines Alès, et Pascal Dumy, directeur de l'ENSCM. (Crédits : P.C)
L'IMT Mines Alès et l'ENSCM boostent leur partenariat. Les deux écoles collaborent sur la transformation des méthodes pédagogiques et envisagent des formations communes. De plus, elles veulent jouer un rôle actif dans le développement économique local, en lien avec l'intégration de leurs étudiants dans la vie professionnelle.

Elles n'en sont pas à leur coup d'essai. L'opération TechTheFuture en septembre dernier, avait déjà mis en avant les synergies entre les entreprises innovantes et les jeunes ingénieurs ; les deux écoles surfent sur l'engouement suscité par leur premier "forum de l'entreprise" sur les deux sites (les 14 et 15 novembre), et veulent aller plus loin en annonçant un incubateur commun.

Rencontres entre le monde étudiant et professionnel

Pendant deux jours, le "forum de l'entreprise" accueille les entreprises qui recrutent, au sein des campus des deux écoles. Une opération renouvelée chaque année aux Mines, mais qui a vu cette année les inscriptions augmenter de 50 % grâce au partenariat avec l'École de chimie de Montpellier (ENSCM). 80 entreprises de tous les horizons, plutôt des grands groupes, présentent leurs opportunités à de futurs ingénieurs déjà très courtisés.

La prochaine étape sera de faire venir des PME locales, pour favoriser les échanges entre le territoire et ces formations d'excellence.

"Certaines ne peuvent pas prendre de stand à 600 € pour un seul recrutement, mais nous voulons qu'elles mutualisent leurs énergies via des délégations ou des regroupements, assure Astrid Southon, directrice du développement économique à l'IMT Mines Alès. Participer au développement économique d'un territoire, c'est aussi faire connaitre les entreprises locales aux étudiants."

Complémentarité

"Un établissement d'enseignement supérieur est un outil de développement sur un territoire, juge Bruno Goubet, directeur de l'IMT Mines Alès. Notre collaboration avec l'ENSCM sera jugée sur ce critère. Nous voulons un incubateur et un dispositif d'accompagnement commun. Nous sommes complémentaires et avec nos deux logos, l'attractivité sera forte. Je crois que nous n'aurons pas de problème de financement sur ce projet."

Ils pourront en tout cas tenter de s'adresser au Crédit Agricole LR. Véronique Flachaire, la directrice générale, était présente au lancement du "forum de l'entreprise" et a affirmé la volonté de l'institution de s'approcher "des écoles de la Région".

Le futur Village by CA, représenté par Olivier Chalon, était également présent. Le signal est clair : l'accélérateur créé par la banque, qui ouvrira le 8 décembre prochain, restera en veille active sur le monde de la recherche et de la création locale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :