La Région formera 90 300 demandeurs d’emploi en 2016

 |   |  446  mots
De g. à d.: Jean-Paul Dupré, le président régional des Missions Locales, Carole Delga, Serge Lemaitre, Béatrice Négrier, vice-présidente de la Région déléguée à la formation professionnelle et à l'apprentissage.
De g. à d.: Jean-Paul Dupré, le président régional des Missions Locales, Carole Delga, Serge Lemaitre, Béatrice Négrier, vice-présidente de la Région déléguée à la formation professionnelle et à l'apprentissage. (Crédits : Reuters)
Carole Delga, la présidente du Conseil régional, a annoncé, le 3 mars sur le salon TAF, que la région bénéficiera de 30 000 actions de formations de plus au titre du plan national d’urgence pour l’emploi. Elles s'ajoutent aux 60 000 formations déjà programmées.

Carole Delga, la présidente du Conseil régional LRMP, a annoncé le 3 mars à Montpellier que la région bénéficiera de 30 000 actions de formation supplémentaires dans le cadre du plan national des "500 000 formations supplémentaires pour les chômeurs".

Doublement de l'offre

Financé par l'État (à hauteur d'1 Md €) mais piloté par les Régions, ce plan a été annoncé le 18 janvier par le président François Hollande. Il va doubler l'offre de formation destinée aux demandeurs d'emploi : 1 million de formations seront dispensées en 2016, contre environ 500 000 en 2015. Le coup d'envoi officiel de ce plan a été donné par la ministre du travail, Myriam El Khomri, mardi 1 er mars.

« Nous avions prévu initialement 60 000 actes de formation mais nous allons augmenter ce chiffre avec 30 000 supplémentaires grâce au plan des "500 000 formations", indique Carole Delaga. Ce sera donc 90 300 formations à destination des demandeurs d'emploi qui seront dispensées en LRMP en 2016. »

La présidente de Région a également précisé que ce plan va faire l'objet de conventions quadripartites entre l'État, le Conseil régional, Pôle emploi et les partenaires sociaux. Ces accords seront signés d'ici au 31 mars 2016. Ils fixeront notamment le contenu des formations.

Partir des besoins du terrain

« Le contenu des formations sera adapté au différents bassins d'emplois, précise Serge Lemaitre, le directeur régional de Pôle emploi.  Nous partirons du terrain afin de mettre en place des formations adaptées aux besoins. Il s'agit notamment de cibler les secteurs dans lesquels les offres d'emploi ne sont pas pourvues. »

Pourvoyeurs d'emplois, l'agriculture, le tourisme et l'aéronautique figurent parmi les secteurs visés par la Région.

« Mais l'objectif est également de former aux métiers de demain, notamment dans les secteur du numérique et de la santé ainsi que dans le domaine du sanitaire et social, ajoute Carole Delga. À plus long terme, à partir de 2017, nous envisageons de développer les formations autour des métiers à l'environnement car notre Région va avoir un potentiel fort dans ce secteur, notamment au niveau des énergies renouvelables ou de la chimie verte. »

Enfin, cet investissement devrait toucher particulièrement les populations les plus en difficulté et les moins diplômées.

« Un quart des demandeurs d'emplois ont un niveau inférieur ou égal au CAP, indique Serge Lemaitre. Or, cette population ne représente que 17 % des personnes bénéficiant d'une formation. L'objectif est d'atteindre une proportion de 30 %. »

La Région consacre une enveloppe annuelle de 500 M€ pour la formation professionnelle. Selon l'Insee, le taux de chômage en LRMP s'établit à 12,2 % de la population active fin 2014 alors que la moyenne nationale est de 10 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :