Samuel Hervé élu président du Medef Montpellier

 |   |  393  mots
(Crédits : DR)
Éric Chaveroche démissionnaire, Samuel Hervé a été élu nouveau président du Medef Montpellier Sète Centre Hérault lors du conseil d'administration tenu le 30 janvier. Parmi ses priorités : le chantier de la représentativité syndicale, la naissance du Medef Occitanie en 2018, et le dialogue à renouer avec le Medef de Béziers, tendu après les élections consulaires de fin 2016.

Le conseil d'administration du Medef Montpellier Sète Centre-Hérault était organisé, le 30 janvier, avec un double ordre du jour. D'une part, la démission de son président en poste depuis janvier 2016, Éric Chaveroche, et d'autre part, l'élection de son remplaçant à la tête du syndicat patronal.

Comme Objectif l'avait précédemment annoncé, Éric Chaveroche souhaitant présenter sa candidature sur la 1e circonscription de l'Hérault en vue des élections législatives de juin prochain, le CA du Medef de Montpellier a enregistré sa démission et procédé à l'élection d'un nouveau président. Avec 30 voix sur 32 (un vote blanc, un nul), c'est donc Samuel Hervé, seul candidat en lice, qui lui succède pour un mandat de plein de deux ans, à sa demande (acceptée par le CA).

Dirigeant d'Akte Services (restauration collective), et jusqu'ici premier vice-président du Medef Montpellier, Samuel Hervé s'était déjà présenté face à Éric Chaveroche en janvier 2016, avant de se retirer. Il demeure, par ailleurs, 6e vice-président de la nouvelle CCI de l'Hérault, en charge des services et des actions économiques.

"Parmi les priorités que j'ai présentées au CA figure l'enjeu de la représentativité syndicale, car l'entrée en vigueur de nouvelles mesures va rebattre les cartes entre le Medef, la CGPME et l'UPA sur le nombre de mandats que chaque organisation peut avoir, annonce Samuel Hervé. De même, plusieurs organismes sociaux seront renouvelés cette année, et nous devrons déterminer quels mandats garder. Enfin, même si le Medef Montpellier Sète Centre Hérault ne présentera pas de candidat, nous devrons nous positionner en vue de l'élection du premier président du Medef Occitanie, prévue en novembre 2018."

Samuel Hervé n'oublie pas les relations avec le Medef Béziers Ouest Hérault, dont le président Fabien Portes s'était présenté contre André Deljarry, ex-président de la CCI de Montpellier, au cours d'élections consulaires parfois tendues. "J'ai déjà échangé une première fois avec lui, et je me rendrai ce soir (le 31 janvier, NDLR) aux voeux de la CCI de l'Hérault prévus à Béziers, confirme-t-il. Nous allons renouer le dialogue car nous avons besoin d'un département de l'Hérault uni pour peser au sein de la grande région."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :