Christophe Gleize élu président de France Bois Régions

 |   |  285  mots
Christophe Gleize (50 ans) prend la tête de France Bois Régions
Christophe Gleize (50 ans) prend la tête de France Bois Régions (Crédits : Anthony Rey)
Président d'Arfobois Languedoc-Roussillon, Christophe Gleize a annoncé, le 31 mars, son élection à la tête de France Bois Régions. Ce réseau rassemble 22 interprofessions régionales et départementales de la filière forêt bois en France.

Christophe Gleize, président de l'association régionale Arfobois Languedoc-Roussillon, vient de succéder à Christian Piquet comme nouveau président du réseau national France Bois Région. Celui-ci compte 400 professionnels impliqués dans les instances dirigeantes de 22 interprofessions régionales et départementales en France, et dispose de 120 salariés sur le territoire national, et d'un budget de 12,6 M€.

Parmi ses priorités : "être l'interface entre les interprofessions régionales et nationales", "être acteur de la stratégie nationale, aux côtés des organisations interprofessionnelles et professionnelles" et "apporter la cohérence en région de la stratégie nationale, et être le garant de la déclinaison des actions nationales sur l'ensemble du territoire", fait savoir France Bois Région.

À se demande, Christophe Gleize s'appuiera sur un bureau élargi à sept vice-présidents, sur les thématiques suivantes: « Communication, innovation », « Conditionnement, palettes, panneaux, papier, industrie », « Tonnellerie, international et export », « Amont et bois énergie », « Scierie et exploitation », « Menuiserie, agencement, ameublement », « Construction bois » et « Formation, bâtiment ».

Christophe Gleize (50 ans) dirige avec son frère Pascal le groupe UFV Bois au Vigan (45 salariés, CA 2016 : 8 M€), et a reçu, à ce titre, le Grand Prix Objectif 2016 en catégorie Compétitivité rurale. Évoquant sa vision au niveau de la filière régionale, il indiquait à Objectif, en novembre 2016, le projet d'un pôle de compétitivité dédié à cette industrie : "Nous ne souhaitons pas créer un énième dispositif, d'autant plus qu'Arfobois a déjà lancé un cluster pour les constructeurs à ossature bois. Mais cette agence pourrait être créée en synergie avec la CCI du Gard, le BIC Innov'Up, le Pays viganais et UFV, puisqu'il faut toujours une locomotive pour lancer le mouvement ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :