Thibaut Guichard, nouveau directeur de la verrerie O.I. de Béziers

 |   |  591  mots
Thibaut Guichard, le nouveau directeur de la verrerie O.I. de Béziers.
Thibaut Guichard, le nouveau directeur de la verrerie O.I. de Béziers. (Crédits : Anaël Barrière)
En remplacement à Benoît Vandaele, Thibaut Guichard prend la tête de la verrerie O.I. de Béziers, seconde usine la plus performante du groupe américain Owens Illinois. Ses priorités : conserver ce haut niveau performance, renforcer la culture de sécurité et accroître la flexibilité de l’usine.

Thibaut Guichard a pris la direction da verrerie Owens Illinois de Béziers (34), filiale du groupe américain éponyme, depuis le 1 er avril 2017, en remplacement à Benoît Vandaele. À 32 ans, il devient le plus jeune directeur d'usine du groupe sur la zone France-Espagne.

Le nouveau dirigeant est désormais à la tête d'un des sites le plus performant du groupe O.I..

« Sur les 80 usines que possède le groupe O.I. dans le monde, la verrerie biterroise se classe en seconde position, derrière celle de Labégude en Ardèche, indique Thibaut Guichard. Depuis la semaine dernière [N.B. 17-23 avril 2017], nous avons renoué avec ce niveau de performance que nous avions perdu en 2012. »

Leviers de performance

Conserver et asseoir son rang d'élite au sein du groupe O.I. est l'une des missions de Thibaut Guichard. Pour cela, le nouveau dirigeant compte actionner le levier technique en optimisant les conditions de production.

« J'ai la chance d'être passé par la production et d'avoir un parcours très technique, explique-t-il. Je sais de quoi on parle. Cette connaissance me permet aussi d'appréhender le fait que dans notre secteur, on peut avoir l'impression de maîtriser et finalement on découvre des choses tous les jours. C'est cette marge de progrès constante qu'il faut exploiter. »

Ingénieur des Arts et Métiers de Cluny, Thibaut Guichard connaît l'usine biterroise depuis mai 2015, date à laquelle il l'intègre en tant que responsable de production. Toujours au sein du groupe O.I., il a occupé cette même fonction pendant quatre ans à l'usine de Vergèze (Gard, 30) qui fabrique principalement des bouteilles de Perrier.

Segmentation du marché

Point commun entre ces deux usines : elles sont peu flexibles. Dans le cas du site biterrois, l'enjeu  est d'augmenter ce critère de performance.

« L'usine de Labégude réalise annuellement 200 changements techniques tandis que Béziers en fait une petite centaine, note Thibaut Guichard. Il faut accroître de 30 % ce critère car il permet de s'adapter à la fragmentation du marché. ».

Ce marché, essentiellement celui du secteur viti-vinicole, se caractérise aujourd'hui par une montée en gamme. Au travers de la bouteille, les vignerons accentuent leur stratégie de différenciation. Une signature spécifique qui demande un travail de production sur mesure aux verriers.

« Nous venons de terminer notre premier changement de teinte à l'usine de Béziers, indique Thibaut Guichard. Pendant cinq semaines, nous avons produit des bouteilles de teinte « feuille morte » au lieu du vert pour répondre à une demande des marchés viti-vinicoles languedociens, espagnols et de la Vallée du Rhône. »

La sécurité en ligne de mire

Cette « première » pour l'usine sera probablement renouvelée dans l'année. Mais avant de « penser à la bouteille », les salariés de O.I. vont être invités à s'investir sur le sécurité au travail, l'autre chantier prioritaire de Thibaut Guichard.

« Il faut redynamiser ce qui a été fait au niveau de la sécurité, explique-t-il. L'un des objectifs à venir est de travailler sur des comportements et des habitudes prises qui peuvent être sources d'accident dans notre industrie. Nous en avons eu deux cette année et nous ne voulons pas que cela se reproduise à l'avenir.»

La verrerie O.I. de Béziers a produit 144 000 tonnes de verre en 2016, soit environ 350 M de bouteilles, soit 1 M par jour. Le site compte plus de 130 salariés dont 90 sont employés directement par le groupe O.I., le reste du personnel étant rattaché aux sous-traitants présents sur le site.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :