Décès de Christian Rouquette, président du RSI Languedoc-Roussillon

 |   |  222  mots
(Crédits : DR)
Mercredi 21 juin, Christian Rouquette est décédé des suites d'un arrêt cérébral. Âgé de 84 ans, il était président du RSI Languedoc-Roussillon (Régime social des indépendants) depuis sa création en 2006.

Né dans un village du Tarn à Lacaune, Christian Rouquette s'est engagé en 1971 au sein du régime de retraite des commerçants, l'Organic Languedoc-Roussillon. Il en était devenu le président de 2000 à 2003, et c'est en 2006 qu'il a pris la présidence du RSI, alors tout juste créé.

Hormis le Régime Social des Indépendants, l'engagement des Christian Rouquette s'est étendu à la Présence Verte, organisme dont il est devenu administrateur en 2009. En 2015, il a été nommé président de l'Association Régionale de Santé, d'Éducation et de Prévention sur les Territoires du Languedoc Roussillon (ARSEPT) et a reçu, cette même année, la médaille au grade de Chevalier dans l'Ordre National du Mérite.

Depuis deux ans, il travaillait avec André Maury, président du RSI Midi-Pyrénées afin de créer un RSI Occitanie. Selon ses pairs, Christian Rouquette était un partenaire loyal, fiable et qui s'investissait avec passion pour améliorer les services des cotisants du RSI.

« Il s'était investi avec passion au service des indépendants. Chaque jour, il œuvrait en Languedoc-Roussillon pour aider les artisans et commerçants qui rencontraient des difficultés personnelles ou économiques. C'était un homme droit, engagé et avec de fortes convictions, que je regretterai au quotidien », souligne Matthieu Perrot, le directeur du RSI Occitanie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2017 à 12:17 :
totalement d'accord avec l'incompétence et les dysfonctionnements de cet organisme.
mais en même temps c'est ce qui permet à ce pauvre homme d'avoir une belle épitaphe : "Il s'était investi avec passion au service des indépendants. Chaque jour, il œuvrait en Languedoc-Roussillon pour aider les artisans et commerçants qui rencontraient des difficultés personnelles ou économiques"
avec un RSI beaucoup près du terrain et des attentes des assurés, ce brave Président n'aurait plus rien eu à faire et se serait retrouvé en retraite beaucoup plus tôt.
a écrit le 24/06/2017 à 10:36 :
Le mec avait quand même 84 ans, ceci explique l'incroyable arriérisme du RSI dans la région...
Réponse de le 18/07/2017 à 22:19 :
Signalons que le président des caisses régionales est élu lors des élections professionnelles. Si on veut du changement encore faut il voter.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :