Le débrief de l’été (2) : la grêle du 17 août, Predict Services, Socri…

 |   |  781  mots
De gauche à droite : une parcelle sinistrée par la grêle du 17 août, A. Roumagnac (Predict Services), N. Chambon (Socri Reim)
De gauche à droite : une parcelle sinistrée par la grêle du 17 août, A. Roumagnac (Predict Services), N. Chambon (Socri Reim) (Crédits : Vins de Pays d'Oc/E. Hannoteaux)
Retrouvez la 2e partie de notre résumé des infos les plus chaudes de l'été. Au menu : un premier bilan des orages de grêle du 17 août dans le vignoble héraultais, la médiatisation de Predict Services tout au long des J.O. de Rio, la Socri qui se met en ordre de marche à Montpellier et Béziers, etc.
  • L'Est héraultais durement impacté par la grêle

Les violents orages de grêle qui se sont abattus sur l'Est héraultais, le 17 août, ont occasionné de lourds dégâts dans les filières agricole, arboricole et viticole. Dans ce dernier cas, le secteur du Pic Saint Loup recense cinq communes touchées, soit 60 exploitations (600 ha sur 1 200). 150 emplois sont en jeu alors que la récolte démarre dans moins de trois semaines. Dans le secteur de Vendargues, dix des 21 communes couvertes par la coopérative sont sinistrées, soit 180 viticulteurs touchés. Les pertes atteindront 80 % sur 350 des 800 ha les plus impactés. Dans l'arboriculture, les Vergers de Mauguio sont touchés à hauteur de 50 ha sur 450, soit 5 % des surfaces. Dans la partie Centre-Ouest du département, plusieurs communes on été frappées autour du Libron et de la Thongue, auxquelles s'ajoutent Pomerols, Pinet et Florensac, au Nord Est du bassin de Thau. Coop de France indique que la récolte ne devrait pas dépasser les 12 Mhl sur le plan de l'ex Languedoc-Roussillon, dont 5 Mhl à peine pour l'Hérault. Selon le ministère de l'Agriculture, au moins 2 250 ha ont été touchés par cet épisode météo. Ce dernier a mis en place des mesures d'urgence (chômage partiel pour les salariés, dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti 2016 pour les parcelles sinistrées, report du paiement des cotisations sociales). La chambre d'agriculture de l'Hérault, de nombreux maires et députés s'activent pour obtenir au plus vite un classement en catastrophe naturelle. Le sénateur de l'Hérault et viticulteur, Henri Cabanel, a proposé d'intégrer la gestion des risques en agriculture dans une loi votée par la chambre haute en juin dernier. Elle devrait arriver devant l'Assemblée nationale la semaine prochaine.

  • Predict Services en vedette aux J.O. 2016

Predict Services, spécialiste de la prévention du risque hydrométéorologique, engrange les bénéfices de la mission assurée lors des Jeux Olympiques de Rio. Ultra médiatisée tout au long de la compétition, la société, basée à Castelnau-le-Lez (34) et présidée par Alix Roumagnac, a été sollicitée pour surveiller en temps réel les phénomènes météo et leur impact sur le territoire carioca, afin d'anticiper des risques tels que des inondations ou des glissements de terrain. Travaillant déjà en lien avec 20 000 communes et 250 000 entreprises en France, Predict Services veut profiter de la vitrine des J.O. et de ce surcroît de notoriété pour accélérer son développement à l'international. La société (30 salariés, CA 2015 : 3,5 M€) est déjà active en Argentine ou au Maroc, et selon son directeur technique Sylvain Chave, affiche des ambitions au Sénégal, en Haïti ou, logiquement, en Amérique du Sud. Objectif : mettre en route d'ici la fin 2016 une vigie de niveau mondial pour ce type de prestation.

  • Socri s'active à Montpellier et Béziers

Le 24 juillet dernier, les copropriétaires du Polygone à Montpellier (dont la Socri, propriétaire-gestionnaire) ont voté à l'unanimité le projet de rénovation du centre commercial (11 millions de visiteurs annuels, 260 M€ de CA), soit 40 M€ de travaux entre 2017 et 2019 (mises aux normes, nouvelle décoration, verrières en toiture, nouveaux escalators et ascenseurs). Le chantier devrait générer de 400 à 500 emplois. À Béziers, les Galeries Lafayette du Polygone, menacées de fermeture, ont été sauvées par un partenariat public-privé signé début juin : la Ville demeure propriétaire de l'immeuble, mais l'exploitation du magasin et la rénovation du bâtiment sont confiées à des acteurs privés (Planet Indigo et Riquet Invest, filiale de Socri Reim, qui coordonnera les 2,5 M€ de travaux).

  • Gilles Roche élu nouveau président de Melies

Melies Business Angels a officialisé, en juillet, l'élection de Gilles Roche comme président du réseau de business angels, lors de son assemblée générale du 8 juin. Ce dernier, après avoir exercé et enseigné en CHU pendant 10 ans (pédiatre, interniste, infectiologue, tropicaliste), compte environ 25 ans d'expérience dans l'industrie pharmaceutique en France en France et à l'international (Sanofi, Rhône-Poulenc, Aventis, Sanofi-Aventis). Il a été également créateur et ex-responsable de la délégation Languedoc-Roussillon et administrateur de l'OTECI (association d'experts seniors bénévoles de l'industrie). Entre 2006 et 2016, Melies a financé 30 entreprises régionales pour un montant total de 3,8 M€. Par ailleurs, Melies coordonnera une partie de l'université d'automne de France Angels, qui se tiendra les 20 et 21 octobre au Musée Fabre de Montpellier comme l'a révélé Objectif Languedoc-Roussillon. Les présidents de 82 structures d'investissement seront présents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :