La Région Occitanie mobilise 475 M€ sur l'emploi et l'attractivité

 |   |  577  mots
Plusieurs chantiers viennent d'être votés en commission permanente de la Région au titre du plan Marshal pour le BTP
Plusieurs chantiers viennent d'être votés en commission permanente de la Région au titre du plan Marshal pour le BTP (Crédits : Reuters)
Lors de la commission permanente du 25 octobre, à Toulouse, la Région a voté en faveur d'un investissement global de 475 M€ sur ces deux axes stratégiques. L'enveloppe des aides aux entreprises s'élève notamment à 22 M€.

Chef de file du développement économique, ayant vu son rôle renforcé depuis la loi NOTRe (nouvelle organisation du territoire de la République) de 2015, la Région vient de débloquer une enveloppe de 22 M€ pour 222 projets d'investissement portés par les entreprises d'Occitanie. Sur Montpellier et sa région figurent notamment la transmission de la société Sefiam (sous-traitant de l'armée de l'air) à la SAS Turgis et Gaillard Industrie en Lozère, ou encore la création d'un studio d'effets spéciaux, Les Fées Spéciales, à Montpellier.

« Nous réaffirmons, avec cette enveloppe exceptionnelle de 22 M€, notre rôle central
en matière de développement économique, affirme Carole Delga, présidente du Conseil régional. Nous sommes aux côtés des entreprises pour booster leur attractivité et permettre la création d'emplois sur tout notre territoire. »

La formation, fermement soutenue

Certains dispositifs sont spécifiquement ciblés : les couveuses et pépinières d'entreprises (558 000 €, pour onze d'entre elles) et les coopératives d'activités et d'emplois (380 000 €). De même, la Région soutiendra à hauteur de 1,5 M€ les entreprises et filières engagées dans la démarche de l'usine du futur, comme l'UIMM L-R, entre autres, l'annonçait récemment.

Le secteur agroalimentaire reçoit pour sa part 704 000 € pour la modernisation des outils de production ou l'aide au développement commercial (16 projets soutenus au total), tandis que plus de 100 000 € ont été fléchés sur les porteurs de projets et les sociétés de l'économie sociale et solidaire (ESS). Sur le volet formation, le dispositif "Croissance PME", qui vise la montée en compétence des salariés des TPE-PME, est crédité de 350 000 € (soit 825 bénéficiaires dans 25 entreprises), alors que huit sites de formation ont été choisis pour créer de nouvelles écoles du numérique, après une 1e salve dans le cadre d'un appel à projets national en 2015, pour un effort global de 1,4 M€.

Le plan Marshal du BTP avance

Priorité de Carole Delga dès son élection, en janvier 2015, le BTP voit son plan "Marshal" de soutien (880 M€ sur la mandature) se décliner ainsi pour l'année en cours : cinq nouveaux lycées (211 M€), 16 chantiers de rénovation dans les lycées (31 M€), réfection des routes nationales (contribution de 5 M€ aux autres financements), plan très haut débit (54,5 M€), production de logements sociaux (1,4 M€), projets en faveur des énergies renouvelables (2,5 M€ de crédits européens Feder, 400 000 € de plus sur fonds propres), création d'équipements en milieu rural (2,4 M€) et soutien à 30 équipements sportifs à hauteur de 4 M€, dont 2,5 M€ pour le seul CREPS de Font-Romeu (66), qui vient d'être rénové.

« Notre objectif est de faire des CREPS des établissements parfaitement intégrés à la politique sportive régionale et de conforter leur mission d'accueil et de préparation des meilleurs sportifs de niveau national ou mondial. C'est pourquoi j'ai également proposé une aide de 2,5 M€ en faveur du site de Font-Romeu du CREPS de Montpellier », justifie Carole Delga.

Enfin, divers projets visant à rebooster l'attractivité des territoires figurent dans les dossiers approuvés, tels que le soutien à l'économie touristique (2 M€), à des tournages de films (1,28 M€ pour 40 projets), à l'agriculture et la viticulture (8 M€, principalement sur crédits européens Feader), ou encore prévention des risques naturels (1,2 M€), au travers notamment des programmes d'actions de prévention des inondations (PAPI) Aude-Berre, Tet, Lez-Mosson ou encore l'aménagement amont du cadereau d'Alès (30).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :