Un cluster fintech en gestation à Montpellier

 |   |  375  mots
(Crédits : Fotolia)
Fintech Booster a été agréée, le 29 février, comme co-entreprise au sein de Crealead, la coopérative d’entrepreneurs basée à Montpellier. La structure va évoluer en cluster de fintechs, en intégrant quatre porteurs de projets dès 2016, et grâce au soutien de l’association nationale Finance Innovation.

Fintech Booster, une structure créée par Géraldine Mauduit, spécialiste de l'analyse et de l'accompagnement des projets fintech, a été agréée, le 29 février, par Crealead, la coopérative d'entrepreneurs basée à Montpellier. Positionnée comme co-entreprise, elle va intégrer, d'ici la fin 2016, quatre porteurs de projets (dont un dans les deux mois), sur la douzaine de fintechs potentielles identifiées par Géraldine Mauduit sur Montpellier et sa région.

Un projet de cluster

L'objectif de Fintech Booster, à terme, est d'évoluer en cluster de fintechs, visant à associer des sociétés qui évoluent sur le même métier, en faisant de l'événementiel, et en mutualisant des ressources et des services (partage de frais, de compétences, etc.), selon la logique à l'œuvre dans Crealead. Un premier événement sera organisé en juin, et destiné à enrôler des sponsors réguliers qui pourront accompagner, voire accueillir des projets de fintechs.

« Fintech Booster a opté pour la coopérative car, sous cette forme, elle reprend toutes les tendances que nous observons dans l'évolution numérique en cours : échange de compétences, logiques de co-working, aide au montage de dossiers, etc., explique Géraldine Mauduit. Nous serons une sorte d'excubateur, apte à sortir des limites de la région, et non pas un incubateur, car la région LRMP en compte déjà beaucoup, du côté des institutionnels, des grandes écoles, ou au sein des banques, qui en ont toutes un désormais. »

L'appui de France Innovation

Par ailleurs, Géraldine Mauduit a obtenu, le 26 février, le parrainage officiel de Finance Innovation, association nationale créée en 2008, qui dispose notamment d'un label financier : les fintechs qui en bénéficient sont éligibles à diverses subventions. Le site de France Innovation, récemment rénové, intègrera des modules d'information fournis par Fintech Booster, en attendant la mise en route d'un portail local dédié, qui sera aussi alimenté par le national.

Enfin, Géraldine Mauduit indique qu'outre France Innovation, des pourparlers sont en cours avec le cluster toulousain Digital Place, et Blockchain France, une association nationale en cours de constitution autour de cette technologie de stockage et de transmission d'informations, appliquée aux finances, aujourd'hui en forte expansion.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :