Montpellier : La Banque Populaire du Sud lance une agence dédiée à l'innovation

 |   |  537  mots
(Crédits : Reuters)
La Banque Populaire du Sud sera le 1er établissement, au sein du groupe BPCE, à activer un nouveau concept d'agence, dès la rentrée 2016 à Montpellier, ciblée sur les entreprises innovantes. L'annonce a été faite lors de la publication des résultats de la banque, le 2 mai.

Avant Rennes, Grenoble, Lyon ou Paris, la ville de Montpellier verra la création d'une nouveau type d'agence ciblée sur les start-ups et entreprises innovantes, sous l'impulsion de la Banque Populaire du Sud (BPS), à compter de la rentrée 2016. Logée dans un premier temps au sein de l'agence entreprises de la banque, cette nouvelle entité évoluera, à terme, vers un concept spécifique, avec ses propres locaux, incluant une salle de conférences, des postes de networking, et un design distinct des agences classiques.

Un nouveau concept

Cette agence disposera d'une équipe de trois collaborateurs, avec l'objectif de gérer un porte-feuille de 150 entreprises (la BPS en gère une centaine à ce jour sur Montpellier), sur des profils allant de la phase d'amorçage à un chiffre d'affaires de 4 à 5 M€. L'accompagnement prodigué devra les conduire vers le seuil de 5 à 10 M€, avant de passer la main au réseau classique (les agences dédiées aux entreprises) de la BPS.

"C'est une première car il s'agit de les financer et les accompagner dès l'amorçage, là où nos concurrents se concentrent d'abord sur leur développement, souligne Frédéric Planche, directeur Succursale Entreprises Innovantes de la BPS à Montpellier. Nous l'avons toujours fait, puisque la BPS figurait au tour de table de la pépinière Cap Alpha dès 1987, mais il nous fallait mieux nous structurer à l'heure où le secteur de l'accompagnement s'est industrialisé à Montpellier."

La mise en route de cette agence s'inscrit dans un programme d'ouvertures soutenu, au sein de la BPS, en 2016 : en plus d'une agence ciblée professions libérales en janvier à Perpignan, sont prévus les lancements d'un espace patrimonial à Montpellier, d'une agence généraliste à Gignac (34), d'une 2e agence à Canet-en-Roussillon (66), et d'un service consommateurs, doté de sept collaborateurs, à Montpellier également (ayant valeur de test pour le Languedoc-Roussillon).

30 000 prêts accordés en 2015

Ces annonces ont été faites le 2 mai, à Montpellier, à l'occasion de la publication du bilan 2015 de la BPS. L'an passé, la banque a financé l'économie régionale à hauteur de 1,4 Md€ de crédits, au travers de 30 000 prêts (+ 36 %) : 150 M€ en prêts à la consommation, 900 M€ en prêts immobiliers et 365 M€ en prêts aux entreprises.

La BPS enregistre un résultat net en hausse de 2,7 % et attribue cette rentabilité consolidée, malgré un contexte de baisse continue des taux, par l'accroissement de ses volumes : 502 144 clients, et 211 000 sociétaires. La banque progresse de 0,8 % sur la clientèle professionnelle, et reste stable sur les entreprises.

"Notre ambition reste de financer l'économie régionale, et plus particulièrement les secteurs produisant de la valeur ajoutée : l'agriculture, le commerce et l'artisanat à travers les Socama, et les start-ups et l'innovation, résume Pierre Chauvois, directeur général de la BPS. Nous voulons être présents sur ces segments en nous dotant de nouveaux outils, comme la nouvelle agence de l'innovation pour cette dernière cible. De la sorte, notre part de marché, qui est de 10 % à Montpellier, devrait progresser en 2016 : elle est déjà en hausse, depuis le début de l'année, dans l'agriculture et les professions libérales."

La BPS gère, en Languedoc-Roussillon, 184 agences, et emploie 1 752 collaborateurs. Son encours moyen de crédits s'élève à 7,8 Mds €.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :