La CDC va cofinancer 744 logements sociaux sur la Métropole

 |   |  604  mots
Claudine Frêche (ACM), Pierre-René Lemas (CDC), Philippe Saurel (M3M) et le préfet de l'Hérault, Pierre Poüessel
Claudine Frêche (ACM), Pierre-René Lemas (CDC), Philippe Saurel (M3M) et le préfet de l'Hérault, Pierre Poüessel (Crédits : M3M)
Philippe Saurel, président de la Métropole montpelliéraine, et Pierre-René Lemas, DG de la Caisse des Dépôts, ont signé une convention de prêts de 744 M€, le 25 novembre, pour bâtir 744 nouveaux logements sociaux. Elle s'inscrit dans un accord plus vaste portant sur tous les projets structurants de M3M, signé le même jour.

Dans le cadre d'un tour de France entrepris pour les 200 ans du groupe Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), le directeur général de l'institution, Pierre-René Lemas, était présent à Montpellier, le 25 novembre, afin de signer une convention de prêts avec Philippe Saurel, président de Montpellier Méditerranée Métropole (M3M) et maire de la ville, et Claudine Frêche, directrice du bailleur social ACM Habitat.

Près de 750 nouveaux logements d'ici 2019

L'accord, d'un montant de 76,2 M€, s'intègre à un effort financier global de 85,5 M€ pour construire 744 nouveaux logements sociaux, livrables entre 2017 et 2019 sur le territoire de M3M.

"Depuis les lois Maptam (modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles, NDLR) et NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la République, NDLR), la politique de la Ville est devenue une des compétences de la Métropole, rappelle Philippe Saurel. Or depuis 1977, date de l'élection de Georges Frêche comme maire, celle-ci a toujours donné la priorité aux politiques d'aménagement et d'infrastructure. Et ceci se poursuit, comme le prouve la 2e place récemment obtenue par Montpellier, derrière Copenhague, en finale du grand prix attribué par l'Academy of Urbanism."

Une nouvelle "présomption de financement"

Cette convention s'inscrit dans le cadre d'un accord plus global, signé le même jour, selon lequel la CDC soutiendra (études, soutien en ingénierie, prêts sur fonds d'épargne, investissement en fonds propres...) les projets structurants de M3M définis en fonction de ses sept priorités stratégiques (les "sept piliers").

Ce partenariat portera, notamment, sur l'innovation (French Tech Montpellier, Montpellier Capital Santé, Smart City...), la mobilité (prolongement de la 1e ligne de tramway vers la future gare TGV de la Mogère, construction de la 5e ligne...), la culture et le tourisme (déplacement du conservatoire, construction du parc aquatique de Baillargues, rénovation du Zénith et du Corum...), etc. Un accent particulier sera aussi donné à l'action dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), avec un soutien à la création d'activités (dispositifs CitéLabs et Open Cité) ou encore la création de centres d'affaires de quartier multiservices.

Selon un chiffrage donné par Philippe Saurel, le plan d'actions engagé par M3M sur les seuls volets de la rénovation urbaine, de la culture et du sport nécessitera 126 M€ d'investissements d'ici la fin de la mandature.

"Cette convention est spéciale au sens où elle est globale, longue, et balaie de nombreux sujets qui nous permettent d'accompagner les priorités de la Métropole et de ses maires en les faisant nôtres, commente Pierre-René Lemas. De la sorte, il existera une présomption de financement au fur et à mesure de l'avancement de ses projets au cours de six années à venir. La convention signée avec ACM en est une traduction concrète, mais il y en aura d'autres, dans les transports, l'immobilier, la restructuration urbaine, etc."

La veille, Pierre-René Lemas était à Toulouse pour signer avec Carole Delga, présidente de Région, une convention de partenariat sur 2016-2019. Un volet majeur de cet accord porte sur le Plan Littoral 21 afin de définir, d'une part, ses orientations stratégiques et priorités d'investissement, et d'autre part, les modalités permettant d'inscrire ce plan  dans la stratégie de croissance bleue de la Commission Européenne, dans le Plan Juncker et dans le Programme d'Investissements d'Avenir (PIA). Après une première annonce du Plan Littoral 21 juste avant l'été, la Région devrait en dévoiler la teneur au cours du 1er trimestre 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :