L’économie maritime et le tourisme pressentis pour intégrer le fonds Foster

 |   |  485  mots
Carole Delga lors de son déplacement à Bruxelles, le 31 mai 2017.
Carole Delga lors de son déplacement à Bruxelles, le 31 mai 2017. (Crédits : Région Occitanie)
Lors de son déplacement à Bruxelles, le 31 mai, Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie, a rencontré la direction générale des affaires maritimes et de la pêche de la Commission européenne ainsi que la Banque européenne d’investissement. Le projet d’une extension du fonds Foster au secteur de l’économie maritime ainsi qu’à celui du tourisme est évoqué.

Le premier déplacement à Bruxelles, au siège de la Commission européenne, de Carole Delga ne s'est pas limité à l'inauguration de la Maison de l'Occitanie. Au programme de la journée du 31 mai figuraient également des  rencontres stratégiques avec des représentants institutionnels.

Parmi celles-ci, deux rendez-vous majeurs : Joao Aguiar Mochado, le directeur général de la Direction générale des Affaires maritimes et de la pêche de la Commission européenne (DG-Mare) et Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d'investissement (BEI).

« La DG-Mare a souhaité savoir si nous étions intéressés par étendre le fonds Foster à l'économie maritime et nous avons répondu positivement, déclare Carole Delga. Nous souhaiterions également l'étendre à l'économie touristique. Nous avons proposé la création de ces deux nouveaux fonds à la BEI (*). »

Une région "précurseur"

Prenant la suite de l'initiative Jeremie menée sur l'ex-Languedoc-Roussillon, le dispositif de financement Foster TPE-PME a été lancé le 23 février 2017 par la Région Occitanie et le Fonds européen d'investissement (FEI). Objectif : faciliter l'accès aux financements des TPE-PME régionales via quatre outils financiers (prêts, garantie d'emprunts bancaires, etc.) dont un ouvert au monde agricole.

« Le dispositif Foster TPE-PME est unique en Europe à plusieurs titres, fait savoir le FEI. Il se distingue par la volumétrie des financements alloués aux TPE-PME et par son projet pilote sur le secteur d'activité agricole. Sur ce dernier point, la région Occitanie est très en avance et aucune autre région n'a d'instruments financiers équivalents. »

Le statut de « pionnière » de la région  pourrait donc se prolonger avec une extension du fonds Foster sur les économies maritimes et touristiques. Néanmoins les entreprises de ce secteur peuvent d'ores et déjà solliciter certains outils de ce fonds. L'intérêt d'une extension thématique serait notamment la création de nouveaux outils spécifiques à leurs secteurs.

Organismes financiers connus en septembre

Aujourd'hui  les quatre fonds de fonds réunis sous la bannière Foster TPE-PME sont dotés de 113 M€ pour la période 2017-2018 avec un effet levier estimé à 700 M€. Environ 4 600 TPE et PME ainsi que les exploitations agricoles et forestières du territoire peuvent théoriquement être accompagnées par ces fonds.

Les premiers accords opérationnels ont été signés entre le FEI et les organismes financiers déjà retenus sur la partie Est de la Région : la Caisse d'Epargne Languedoc-Roussillon, la Banque populaire du Sud et Créalia. L'identité des organismes financiers retenus côté ex Midi-Pyrénées sera connue en septembre.

*: La BEI est l'actionnaire majoritaire du Fonds européen d'investissement (FEI) qui octroie des fonds aux PME au moyen d'instruments de capital-risque. En Occitanie, l'un de ces instruments est le fonds Foster (Fonds de Soutien aux Entreprise Régionales) destiné à faciliter l'accès aux financements des TPE-PME.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :