Sud Innovation a accompagné 180 start-ups

 |   |  288  mots
(Crédits : Banque Populaire du Sud)
Les nouveaux locaux de Sud Innovation ont été officiellement inaugurés, le 6 octobre à Montpellier, en présence de 200 acteurs économiques et institutionnels. L’agence dédiée aux start-ups, ouverte par la Banque Populaire du Sud, a accompagné 180 pépites locales depuis sa création, en janvier 2016.

Située à un jet de pierre de Cap Omega à Montpellier, Sud Innovation a logiquement attiré la foule (200 participants) pour l'inauguration officielle de ses nouveaux locaux, ouverts en pratique depuis le 3 mai dernier. Lancée à l'initiative de Pierre Chauvois, directeur général de la Banque Populaire du Sud (BPS), l'agence vise les start-ups et entreprises innovantes réalisant entre 0 et 5 M€ de chiffres d'affaires (voir les détails sur l'offre de l'agence dans notre article paru précédemment).

Depuis sa création en janvier 2016 (elle était alors hébergée au sein de l'agence Entreprise et d'autres sites de la BPS à Montpellier), Sud Innovation a accompagné 180 start-ups et de nombreuses structures impliquées dans l'écosystème local (Transferts, FrenchSouth.digital, BioMeridies, Crealia, LR SET, etc.). Elle a financé l'ensemble de ces acteurs à hauteur de 14 M€ à ce jour. 30 % de ces flux sont fléchés à l'international.

« L'agence n'est en réalité que la partie émergée de l'iceberg, confie Frédéric Planche, directeur succursale de Sud Innovation. Derrière, nous avons créé un nouveau modèle analytique, au terme de deux ans de travail menés avec Philippe Rajosefa (alors directeur de Synersud, NDLR). Nous avons ainsi formé de nombreux salariés sur l'aspect innovation, mais aussi sur toute la chaîne décisionnaire. »

Première structure de ce type créée au sein du groupe Banque Populaire-Caisse d'Épargne (BPCE), Sud Innovation est considérée comme un site pilote. Ce format d'agence devrait essaimer sous peu au sein du réseau, notamment en Île-de-France à court terme.

« La Banque Populaire, dans son organisation interne, va bientôt évoluer au contact des startuppers et devenir elle aussi une fédération de start-ups », promet Pierre Chauvois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :