La Banque Populaire du Sud transforme sa distribution

 |   |  554  mots
Pierre Chauvois et François Cartier, respectivement directeur général et directeur de la communication de la BPS
Pierre Chauvois et François Cartier, respectivement directeur général et directeur de la communication de la BPS (Crédits : Anthony Rey)
La Banque Populaire du Sud a dévoilé, le 14 novembre à Montpellier, les axes de son plan stratégique sur 2018/2020, qui prévoit notamment la création de nouvelles agences spécialisées. Le recrutement est maintenu à 60 ou 70 embauches annuelles.

Sur le point de clôturer son plan quadriennal 2013/2017, la Banque Populaire du Sud a réuni ses 2 000 collaborateurs à Montpellier, le 14 novembre, pour dévoiler un nouveau plan stratégique - triennal cette fois - sur la période 2018/2020. Dans un contexte de plus en plus concurrentiel, imposé notamment par les banques en ligne, la BPS entend faire la différence "sur la qualité du service", en transformant son modèle de distribution.

Diversification des agences et des métiers

Cette transformation passe notamment par la création d'agences de plus en plus spécialisées. A ce jour, la BPS a déjà créé une agence sur l'innovation à Montpellier (Sud Innovation, première du genre au sein du groupe BPCE), deux sur les professions libérales, trois sur les étudiants, et récemment, une sur la fonction publique. Elle prévoit, sur la durée de ce plan, d'en lancer une 4e pour les étudiants, deux de plus pour les fonctionnaires, et d'inaugurer un nouveau format d'agence agricole, prochainement, dans le département de l'Aude.

La BPS enregistre entre 60 et 70 départs en retraite par an, pour un taux de démissions négligeable. Elle prévoit de recruter dans les mêmes proportions, avec une évolution des profils recherchés.

En effet, la part des Bac +4/5 doit passer de 35 % à 75 % des embauches d'ici 2020, et celle des personnes disposant déjà d'une expérience professionnelle (industrie, expertise-comptable, grande distribution...) doit atteindre le seuil des 33 %. De même, une attention plus soutenue est portée à la mixité, avec le projet de ramener le rapport hommes/femmes de 38 % à 50 %.

"Nous voulons aussi transformer le back office en middle office, poursuit Pierre Chauvois, directeur général de la Banque Populaire du Sud. Nous aurons des équipes spécialisées en assurance ou en entreprise, par exemple, pour répondre en permanence aux clients, de sorte qu'ils ne soient plus dépendants de la présence d'un conseiller. Nous allons aussi implanter des métiers experts - international, flux domestiques, épargne salariale, ingénierie financière - car on ne peut plus avoir de réponse générique. C'est la garantie de maintenir un réseau physique puissant. Nous croyons en l'avenir de la banque de détail : même s'il y a de moins en moins de transactionnel, la demande de conseil est intacte."

35 à 40 % de crédits en plus

Par ailleurs, la BPS indique qu'elle réalisera un chiffre d'affaires de 380 M€ consolidé (entre son réseau et ses filiales : Dupuy du Parseval, Banque Marze et Crédit maritime). L'activité se répartit entre les particuliers (crédits consommation et immobilier) pour 55 %, et les entreprises et professionnels pour 45 %.

"La production de crédits s'est élevée à 2 Mds € en 2017, soit une hausse de 35 % à 40 %*", rajoute Pierre Chauvois.

Avec 65 ou 70 M€* de résultats nets, la rentabilité de la BPS s'améliore aussi : + 5 à 10 %*.

D'ici la fin de ce plan stratégique, la banque ambitionne de recruter 20 000 clients particuliers de plus, 2 000 clients professionnels, et 200 clients entreprises. Le chiffre d'affaires projeté s'élèverait alors, en 2020, à 400 M€.

Le réseau compte 180 agences à ce jour, après six fermetures et quatre ouvertures en 2017. L'an prochain, trois nouvelles fermetures sont programmées (Montpellier, Nîmes, Carcassonne), pour deux ouvertures, dont une à Pia (66).

* : dans l'attente des chiffres définitifs, connus en fin d'année 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :