Le chantier de l'A9 atteint son pic d'activité

 |   |  302  mots
L'opération nécessite le déplacement de 78 m de charpentes
L'opération nécessite le déplacement de 78 m de charpentes (Crédits : Christine Caville)
En approchant de la fin des travaux de terrassement et en mobilisant près de 1 500 personnes, le chantier du déplacement de l'A9 amorce un tournant décisif. Avec une étape clef : le lançage du viaduc du Lez, ouvrage majeur de l'opération, présenté officiellement le 2 septembre.

Le viaduc enjambant le Lez et la Lironde, considéré comme l'ouvrage majeur du chantier de déplacement de l'A9, est en cours de construction. Après la mise en place du tablier nord, démarrée juste avant l'été, le lançage du tablier sud, présenté par Vinci Autoroutes lors d'un point presse tenu le 2 septembre, vient de débuter.

L'opération nécessite le déplacement de 78 m de charpentes

La longueur de l'ouvrage est de 134 m, dont 78 m pour le franchissement du Lez. L'opération consiste dans le déplacement de charpentes d'acier (poids total : 1 700 T), tirées puis retenues par des câbles reliés à des vérins de traction. En une demi-journée, le tablier sud peut avancer de 17 m environ. Le chantier du viaduc est réalisé par la société ZM, sous maitrise d'ouvrage d'Ingérop.

L'opération nécessite le déplacement de 78 m de charpentes

Bientôt la "partie visible"

Pour Vinci Autoroutes, l'opération est emblématique du pic d'activité qu'amorce le chantier de l'A9. Près de 1 500 personnes, soit le maximum de main d'œuvre théoriquement prévue, sont actuellement mobilisées pour construire ce nouvel axe autoroutier (25 km, dont 12 km de voies nouvelles).

"C'est une opération caractéristique car la construction d'un viaduc de cette ampleur démontre l'ensemble des techniques utilisées sur le chantier, souligne Salvador Nunez, directeur opérationnel de Vinci Autoroutes. De même, elle annonce un tournant : l'achèvement des travaux de terrassement, c'est à dire du gros œuvre, prévu pour la fin du 1er trimestre 2016. Ensuite démarrera la phase la plus visible, concernant tout ce que l'on voit en surface d'une autoroute : chaussée, barrières, équipements, etc."

Le chantier de déplacement de l'A9, qui nécessitera au final trois millions d'heures travaillées et un investissement de 800 M€, porté par Vinci Autoroutes, doit se terminer en fin d'année 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :