La nouvelle A9 entre en service les 30 et 31 mai

 |   |  339  mots
(Crédits : reuters.com)
Débuté en 2012, le chantier du déplacement de l’autoroute A9 touche à sa fin avec six mois d’avance sur le planning initial. Destinées au trafic de transit, les nouvelles infrastructures entreront en service le 30 et 31 mai. Les flux locaux emprunteront l’ancienne A9 désormais baptisée A709.

Avec plus de six mois d'avance, le chantier du doublement de l'A9 est désormais terminé. Mardi 30 mai à l'aube, les conducteurs en direction de Nîmes auront le choix entre deux itinéraires.

Ils pourront emprunter leur trajet habituel via l'autoroute désormais baptisée A709 (ex A9) et ils s'acquitteront du péage à la nouvelle barrière de Montpellier-Saint-Jean puis passeront par celle de Baillargues (34). Mais ils pourront aussi contourner l'agglomération montpelliéraine sans rencontrer de barrière de péage en empruntant la nouvelle A9.

Les deux options seront proposées dès le lendemain matin, soit le mercredi 31 mai, pour les conducteurs circulant dans le sens inverse, c'est-à-dire de Nîmes vers Montpellier.

« Ce chantier a démarré en 2012 pour se terminer aujourd'hui, déclare le directeur général adjoint de Vinci et président de Vinci Autoroutes. Il s'agit du chantier autoroutier le plus important de ces cinq dernières années qui a représenté un investissement de 800 M€, entièrement financé par Vinci Autoroutes. »

25 km de voies concernées

Cette déclaration est intervenue lors de l'inauguration officielle de l'autoroute, le 10 mars. Rassemblant plus de 700 convives, cet événement a été marqué par la venue de Bernard Cazeneuve, alors Premier ministre qui à cette occasion avait fait valoir « l'intérêt des concessions autoroutières à la françaises ».

Destiné à séparer le trafic de transit des flux locaux au niveau de Montpellier et sa région, le déplacement de l'A9 réduira « la cohabitation accidentogène avec les très nombreux poids lourds qui transitent par l'A9 », précise Vinci Autoroutes.

D'un montant de 800 M€, ce chantier a porté sur 25 km de voies traversant douze communes. Quelque 300 entreprises ont été impliqués et 1 500 personnes étaient présentes sur le chantier lors du pic d'activité.

Premier opérateur d'autoroutes en concession en Europe, Vinci Autoroutes décline ses activités au travers de quatre sociétés concessionnaires (ASF, Cofiroute, Escota et Arcour) pour l'exploitation d'un réseau de 4 422 km d'autoroutes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :