Clauses sociales et environnementales : EDF-EN accompagnera les PME sur ses marchés de travaux

 |   |  457  mots
David Augeix, directeur régional sud de EDF-EN
David Augeix, directeur régional sud de EDF-EN (Crédits : Edouard Hannoteaux)
Le 13 juin, dans le cadre de la Conférence internationale DERBI, EDF Energies Nouvelles a signé une charte d’engagement social et environnemental avec la CCI Occitanie, les fédérations régionales du bâtiment et des travaux publics, et le Pôle DERBI. Enjeu : accompagner les entreprises locales pour répondre aux marchés de travaux de construction de parcs éoliens et photovoltaïques en Occitanie.

EDF Énergies Nouvelles (EDF-EN) s'est engagée, le 13 juin dans le cadre de la Conférence internationale DERBI à Perpignan, en signant une charte d'engagement social et environnemental avec différents partenaires : la CCI Occitanie, le Pôle DERBI, la Fédération française du bâtiment Occitanie et la Fédération des travaux publics Occitanie.

Cette convention de partenariat a pour objet d'accompagner les entreprises locales pour qu'elles se préparent à répondre aux marchés de travaux lancés lors de la construction de parcs éoliens et photovoltaïques, avec comme ambition de lutter contre l'exclusion sociale et de favoriser l'emploi local. Les partenaires signataires représentant les entreprises et le pôle DERBI s'engagent en retour à accompagner leurs entreprises membres pour les aider à postuler à ces marchés.

Par ailleurs, tous les signataires s'engagent sur le respect des critères environnementaux dans le cadre de la construction de ces parcs.

Des heures d'insertion

« Sur la question environnementale, EDF-EN s'engage à inclure des clauses environnementales dans les marchés de travaux des projets dont elle réalisera la construction en région Occitanie, déclare David Augeix, directeur régional Sud de EDF-EN. Ce qui signifie un soin particulier aux zones naturelles sensibles, à la trace carbone, à la gestion des déchets, aux circuits courts en matière de génie civil. Par exemple, installer sur site une centrale à béton plutôt que de le faire venir de loin. »

Sur le volet social, un nombre minimum d'heures dédiées à des publics en insertion seront programmées, « sur des postes très qualifiés d'électriciens, maçons spécialisés ou connecteurs d'engin, comme sur des postes non qualifiés de simple main d'œuvre »,précise David Augeix.

« Dans ce cas, nous nous s'appuyons sur les Maisons de l'emploi, Pôle Emploi ou les Groupements d'employeurs pour l'insertion et la qualification. »

21 M€ de travaux

« Cette démarche a été appliquée sur le dossier de l'Ensemble éolien catalan (inauguré en 2016, NDLR) avec la FFB 66, DERBI, la CCI, souligne David Augeix. Cela a représenté par exemple 10 000 heures d'insertion... L'ensemble des partenaires a souhaité reproduire l'opération et s'engager sur toutes les opérations en Occitanie. »

La nouvelle charte pourra s'appliquer sur les prochains chantiers en Occitanie.

« Le parc éolien de 29 MW sur les communes de Chasseradès, La Bastide-Puylaurent et Cheylar-L'Evêque en Lozère, les parcs éoliens de 30 MW chacun, l'un sur la commune de Ferrière-Poussarou, l'autre sur celle de Riols dans l'Hérault, ou encore le parc solaire d'Aramon dans le Gard, énumère David Augeix. L'ensemble des opérations prévues pourront générer plus de 21 M€ de travaux pouvant être captés par les entreprises sur les territoires. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :