Nanosatellites : l’industriel allemand Rohde & Schwarz soutient le CSU de Montpellier

 |   |  390  mots
(Crédits : Fondation Van Allen)
Le Centre spatial de l’Université de Montpellier a reçu, le 17 mai, un don de matériels de la part de la filiale française du groupe Rohde & Schwarz. Ce partenariat pourrait déboucher sur l'implication de l'industriel allemand dans l'offre de formation du CSU.

Deux analyseurs, un oscilloscope et un multimètre : tel est le don en matériel de Rohde & Schwarz France (Meudon-la-Forêt, 92), la filiale du groupe allemand basé à Munich, au Centre spatial universitaire (CSU) de l'Université de Montpellier. La cérémonie de remise de ces appareils s'est déroulée le 17 mars, à Montpellier.

Un première pour l'industriel allemand

Le matériel fournit par Rohde & Schwarz France contribuera à équiper le CSU dont l'activité de formation est dédiée à la fabrication de nanosatellites.

C'est par le biais de la fondation Van Allen de l'Université de Montpellier que ce partenariat a été noué. Celle-ci s'est rapprochée du groupe allemand spécialisé dans les technologies en communication radio il y a un an.

« C'est la première fois que Rohde & Schwarz France s'engage dans le mécénat, indique Françoise Sango, directrice commercial et marketing de la société. Ce don est une première démarche mais nous nous inscrivons sur le long terme et ce partenariat se diversifiera probablement dans l'avenir. »

Défenseur de l'apprentissage

L'une des voies de diversification probable est l'implication de Rohde & Schwarz France dans le parcours de formation des étudiants du CSU dont le niveau de qualification s'étend du Bac +2 au Bac +8.

« Nous sommes une société allemande et, par conséquent, nous sommes des fervents défenseur de l'apprentissage, explique Françoise Sango. L'investissement dans la formation des étudiants fait partie de l'esprit du groupe. »

Cet investissement se justifie d'autant plus que le secteur de l'électronique peine à recruter de la main d'œuvre.

« Aujourd'hui, la filière électronique en France est peu plébiscitée, regrette la directrice commerciale. Or, même si les sites de production ont disparu, ce secteur a un bel avenir devant lui. Objets connectés, IdO ou encore 5G : dans de nombreux domaines les besoins en savoir-faire électronique sont là. »

Créé en 2006, le CSU accueille des étudiants dont le projet de formation se concentre sur la réalisation de nanosatellites. Le premier d'entre eux, Robusta, a été mis en orbite dans l'espace le 13 février 2012.  Airbus Defence & Space, Intespace, Zodiac Data Systems et la société 3D + sont des entreprises à l'origine de la fondation Van Allen de l'Université de Montpellier dont l'une des missions est de financer les projets du CSU.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :