Optique : à Nîmes, le LNE se dote d'un banc d'essai optique dernier cri

 |   |  285  mots
Légende : Eric Fargier, responsable du site nîmois du LNE notamment entouré du PDG Eric Nascimben (à gauche, veste bleur) et Yvan Lachaud, président de Nîmes Métropole (3e en partant de la droite)
Légende : Eric Fargier, responsable du site nîmois du LNE notamment entouré du PDG Eric Nascimben (à gauche, veste bleur) et Yvan Lachaud, président de Nîmes Métropole (3e en partant de la droite) (Crédits : Thomas Tedesco)
Cet équipement a été cofinancé par Nîmes Métropole, le pôle de compétitivité Optitec et les sociétés Exavision et Bertin Technologies. Ce simulateur, présenté officiellement le 6 juillet, doit aider à la R&D dans le domaine de l'optique.

Contrôler la bonne qualité de fonctionnement de caméras longue portée ou soumise à rudes épreuves, dans des conditions imitant celles du réel... Telle est la fonctionnalité d'Olise®, une plate-forme dédiée à l'industrie optique, dont le Laboratoire de métrologie et d'essai (LNE) de Nîmes (30) vient de faire l'acquisition pour 120 000 €, avec le concours du pôle de compétitivité Optitec, Nîmes Métropole, et les sociétés Exavision (Milhaud, 30) et Bertin Technologies (Aix-en-Provence, 13).

"C'est un outil de pointe qui nous permet de mesurer la performance maximum des systèmes, et de garantir la fiabilité de nos caméras alors qu'avant, nous devions tester dans un champ nos matériels dans des conditions météorologiques bien particulières", s'enthousiasme Eric Nascimben, PDG d'Exavision.

Cette entreprise gardoise installée en périphérie de Nîmes compte une vingtaine de salariés. Elle travaille essentiellement à l'élaboration de systèmes de surveillance longue portée à destination de l'industrie de la défense. À ce titre, elle travaille notamment à la fourniture de caméras placées sur les tourelles de défense des frégates.

Mutualisation des moyens

De son côté, Olivier Lapierre, gérant de la société nîmoise Symétrie et vice-président d'Optitec a vanté cette "mutualisation de moyens publics et privés qui permettent aux entreprises une réduction des coûts de R&D ainsi qu'une expertise technique au service de la qualité du produit."

Méconnu localement, le site nîmois du LNE (organisme de recherche, d'étalonnage, d'essais, de certification et de formation) est sa plus importante implantation hors Île-de-France. Il emploie une quinzaine personnes, essentiellement des ingénieurs et des techniciens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :