Kito de Pavant en vedette au Wine & Business Club de Montpellier

 |   |  533  mots
Kito de Pavant, invité vedette du Wine & Business CLub de Mont
Kito de Pavant, invité vedette du Wine & Business CLub de Mont (Crédits : DR)
Le Wine & Business Club de Montpellier a reçu, lors de sa soirée du 27 juin organisée au Domaine de Verchant, un invité vedette en la personne de Kito de Pavant. Face à un parterre d'entrepreneurs, le skipper a expliqué comment il a construit un modèle original de partenariats autour de la course à la voile.

Le Wine & Business Club de Montpellier a organisé l'une de ses dix soirées annuelles le 27 juin au Domaine de Verchant, portant à plus de 300 le nombre de chefs d'entreprise et acteurs économiques réunis depuis le début 2017. Ce réseau, créé en 1991 et comptant 15 clubs (2 500 membres) en France, vise, à raison de plusieurs dîners-dégustations par mois, à réunir ce profil de décideurs (patrons de PME, d'ETI et de grands groupes répartis à parts comparables) autour de valeurs communes : économie, gastronomie et vin.

L'invité vedette était le skipper gardois Kito de Pavant, qui est revenu sur la genèse de Made In Midi, le modèle original de sponsoring imaginé en 2015 pour financer la construction de son bateau Bastide Otio (du nom de Bastide Le Confort médical, spécialiste nîmois de la santé à domicile, et d'Otio, marque de domotique du groupe toulousain HBF).

"J'ai démarré la voile par manque de confiance en moi, mais en développant des compétences, je me suis senti un jour capable d'affronter le monde économique. Il m'est venu l'idée qu'on compte dans cette région des entreprises pouvant être intéressées par ce sport. Je n'accepte pas qu'une autre région prenne le leadership sur la voile. Des bateaux peuvent être construits chez nous. Nous avons un concentré de technologies, très développées en Occitanie : les mâts de Bastide-Otio ont été faits à Mudaison... Avec Made In Midi, je suis sorti de cette logique consistant à trouver un seul gros sponsor à Paris, afin d'en convaincre plutôt 100 ici. Et être accompagné par 40 de ces entreprises et start-ups, ainsi que la Région, me donne une énergie encore plus grande."

Repartir après le Vendée-Globe

Le dîner-dégustation du Wine & Business Club Montpellier a également permis à Kito de Pavant de dresser un parallèle entre son approche de la voile, et la faculté des entreprises locales à développer leurs propres projets.

"Mon projet n'est pas différent de ceux qui se lancent avec juste un concept. Un bon exemple est l'un des mes partenaires, Cofruid'Oc (coopérative agricole située à Saint-Just, NDLR) : ils ont mis un peu d'argent au départ et nous avons fait le Vendée-Globe ensemble. L'initiative a été très bien perçue par les salariés en interne. À l'arrivée, nous avons pu faire trois projets de voile dans la même année. C'est le sens de ma démarche : amener des partenaires à s'impliquer en leur communiquant l'envie."

Après son abandon sur le dernier Vendée-Globe en décembre 2016 (un cachalot a coulé son bateau), Kito de Pavant nourrit déjà de nombreux projets.

"Nous finissons un projet de trois ans avec Bastide, Otio et la Région sur la Transat Jacques Vabre (prévue en novembre 2017, NDLR). Nous sommes en réflexion avec d'autres partenaires pour poursuivre Made in Midi sur d'autres projets, parmi lesquels la Route du Rhum en 2018. Une autre idée me tient à coeur, en espérant la concrétiser dans six mois, un an ou dix ans : me lancer dans un tour du monde pour faire des images et conduire des expériences scientifiques."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :