Le Centre d’affaires du Crédit Agricole réunira ses réseaux spécialisés

 |   |  419  mots
Le nouveau centre d'affaire du Crédit Agricole sera implanté à Odysseum
Le nouveau centre d'affaire du Crédit Agricole sera implanté à Odysseum (Crédits : AFP)
Le Crédit Agricole du Languedoc compte réunir ses services spécialisés et une centaine de collaborateurs sur le nouveau Centre d’affaires que la banque construira d'ici 2017 dans le quartier d'Odysseum, à Montpellier.

Sur la ZAC des Portes de la Méditerranée, qui comprendra des bureaux pour les sièges sociaux et des centre d'affaires haut de gamme pour les entreprises, le Crédit Agricole du Languedoc (CA-L) compte implanter son propre Centre d'affaires, aux côtés d'autres sociétés comme FDI Groupe, Tissot Immobilier, le groupe Vinci et Nexity. La banque s'est portée acquéreuse de 6 150 m² de plancher (sur les 18 871 m² que compte le projet global, avec un montant de l'investissement conjoint de 62, 3 M€).

Le bâtiment du CA-L sera livré et mis en service en 2017, et regroupera les réseaux spécialisés comme le CA Leasing (crédit-bail en location), le CA-CIB (banque de financement d'investissement du CA), Amundi (centre de gestion couvrant les principales places financières), et également la banque privée pour les clients haut de gamme.

« L'emplacement du futur centre d'affaire est idéal en terme de visibilité », indiquent les services du Crédit Agricole du Languedoc.

Parmi les arguments avancés pour le déplacement de ces services, le CA-L cite en premier lieu la localisation moins excentrée que l'actuel siège social de Maurin (34), plus de places pour un parking, le développement de la zone d'Odysseum, la perspective de la gare TGV Montpellier Sud de France, mais également l'installation de grosses sociétés régionales. Par ailleurs, la banque précise qu'elle sera la seule dans la région à disposer de ce type de services, regroupés au même endroit.

Une centaine de postes concernés

Les locaux appartiendront à la société civile de placement immobilier Deltager, une filiale du CA-L, créée par plusieurs Caisses régionales (dont la Caisse du Languedoc) et installée à Montpellier. La SCPI compte acquérir un des bâtiments construits sur la zone, puis louer les bâtiments à sa maison mère.

À terme, le Centre d'affaires pourrait regrouper jusqu'à 100 collaborateurs, dédiés aux clients Entreprises haut de gamme. Si, au final, le rassemblement de ces services ne permettrait pas d'occuper la totalité des bureaux alloués, la banque régionale envisage d'implanter un village de l'innovation au même endroit, pour surfer sur la vague du label French Tech, attribué à la Métropole montpelliéraine en 2014, et pour se positionner de manière plus évidente sur le financement des entreprises en démarrage.

« Même si, pour l'instant, précise-t-on au Crédit Agricole, cette possibilité n'est encore qu'un projet, une idée à peine formalisée...»

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :