Les cabinets radiologiques se disent menacés de "mort programmée"

 |   |  838  mots
(Crédits : REUTERS/Jean-Paul Pelissier.)
La majorité des radiologues libéraux héraultais ont répondu positivement à l'appel à la grève de la Fédération nationale des médecins radiologues, le 23 mars. Objet de leur courroux : deux mesures prises par l'Assurance Maladie qui réduisent leur capacité d'investissement. Ils dénoncent une mise en péril des cabinets périphériques.

Les médecins radiologues héraultais ont répondu à l'appel national de grève du jeudi 23 mars, lancé par la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR).

« Environ 70 à 80 % des cabinets de...

Article réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :