Dwarf Labs signe avec l'Américain Cirrina Studios

 |   |  528  mots
Après avoir fait ses armes chez DreamWorks, entre autres, Olivier Pinol dirige le studio Dwarf Labs à Montpellier
Après avoir fait ses armes chez DreamWorks, entre autres, Olivier Pinol dirige le studio Dwarf Labs à Montpellier (Crédits : Edouard Hannoteaux)
L'Américain Cirrina Studios a annoncé, le 24 mai, que sa nouvelle branche animation a confié la réalisation de son 1er film au studio Dwarf Labs, situé à Montpellier. Le projet, qui sortira en 2019, devrait générer 120 emplois en vitesse de croisière.

La société de production cinématographique américaine Cirrina Studios, qui vient de lancer sa filiale Cirrina Animation, a annoncé, le 24 mai, la mise en production de son 1er film dans le genre, The Extincts, dès le mois de juin 2017, pour une sortie prévue en 2019. La réalisation en a été confiée au studio montpelliérain Dwarf Labs, qui agira en tant que "producteur exécutif".

Première incursion dans le long-métrage d'animation

The Extincts sera réalisé par l'auteur et illustrateur américain William Joyce. C'est une adaptation du roman pour adolescents éponyme, écrit par la romancière britannique Veronica Cossanteli (indisponible en VF à ce jour).

film

"Le cinéma d'animation est une des facettes des larges ambitions de Cirrina Studios, déclare David Lipman, directeur de Cirrina Animation et ex-producteur chez DreamWorks (Shrek). Je suis heureux de ce partenariat avec Dwarf. Nous avons réuni une équipe d'artistes et de techniciens incroyablement talentueux pour faire un film de niveau studio, avec un style unique et un potentiel global."

Pour Dwarf Labs, créé par Olivier Pinol - un ex-DreamWorks lui aussi - à Montpellier, il s'agit également d'une première réalisation en matière de long-métrage d'animation. Le studio héraultais, jusqu'ici, enchaînait les commandes pour des séries télé d'animation : après Pirata et Capitano (52 épisodes), Dwarf Labs va coproduire (avec TF1) Monchichi, premier projet confié en totalité à des Français par Technicolor.

"Le secteur de l'animation en France a bénéficié des efforts d'un studio tel que Illumination Mac Guff (Moi, moche et méchant, Les Minions, etc. - NDLR), réagit Olivier Pinol. Grâce à ce partenariat avec Cirrina, qui a l'ambition de concurrencer les plus grands studios, c'est au tour de Dwarf Labs de concrétiser sept ans d'efforts et d'acquérir une crédibilité internationale."

Accélération de croissance

La mise en chantier de ce film se traduit, pour Dwarf Labs, par un plan d'embauches ambitieux : la société, qui emploie 90 personnes aujourd'hui, va passer le cap des 150 collaborateurs d'ici la fin 2017, et dépasser celui des 200 en 2018, "dont 120 personnes mobilisées à temps plein sur le seul projet de The Extincts en vitesse de croisière", précise Olivier Pinol. Le secteur R&D du studio, notamment, verra ses effectifs passer de huit à 30 collaborateurs.

Porté par ce nouveau contrat, Dwarf Labs - qui indique être en pourparlers avec Cirrina Studios sur d'autres projets, mais aussi avec d'autres studios - devrait mettre un coup de booster à son projet de nouveau site, qu'elle porte avec son actionnaire, le groupe Septeo. Ce dernier en a déjà révélé les grandes lignes à Objectif en 2016 : fruit d'un investissement de 15 M€, ce deuxième bâtiment de Septeo livrable fin 2017 s'étendra sur 10 000 m2, dont 4 500 m2 réservés à Dwarf Labs.

"Nous apportons quelques retouches au projet en fonction des derniers développements, indique Olivier Pinol. Je souhaite en particulier améliorer notre plate-forme technologique, relancer notre académie de formation en partenariat avec des écoles et des laboratoires de la région, mais aussi pousser notre division TV vers plus de production de contenus premium."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :