Les Vins IGP de France militent pour une différenciation par le terroir

 |   |  394  mots
D. Verdier (Fédération gardoise des Vins IGP) et D. Bouad (Département du Gard)
D. Verdier (Fédération gardoise des Vins IGP) et D. Bouad (Département du Gard) (Crédits : Thomas Tedesco)
La Confédération des vins IGP se réunira à Nîmes (30) du 7 au 9 juin. Représentant un peu plus du quart de la production française, les 35 000 exploitants ont prévu de débattre autour de la nécessité d'une identification géographique.

"Il faut arrêter de vouloir faire moins cher que le moins cher", tonne Denis Verdier, le président de la Fédération des vins Indication Géographique Protégée (IGP, ex-Vin de Pays) du Gard.

"Nous...

Article réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :