La Fabrique du Sud à l’équilibre en 2017

 |   |  597  mots
(Crédits : Fabrique du Sud)
La coopérative audoise La Fabrique du Sud (Carcassonne) va clore la saison estivale sur une croissance de 30 % de son chiffre d’affaires. L’année 2017 sera celle de l’équilibre retrouvé, quatre ans après sa renaissance sur les cendres de l’entreprise Pilpa.

La saison estivale n'est pas encore tout à fait terminée - elle le sera d'ici une quinzaine de jours, le plus gros des ventes se réalisant en juin et juillet - mais chez le glacier La Fabrique du Sud, à Carcassonne (11), on sait déjà qu'elle aura permis de réaliser l'objectif d'augmenter de 30 % le chiffre d'affaires 2016 (1,9 M€, vs 750 000 € en 2014).

« Nous arrivons à un niveau de chiffre d'affaires qui permet à l'entreprise de ne plus être subventionnée, se réjouit Christophe Barbier, président de la coopérative La Fabrique du Sud, en charge du développement de l'entreprise. A partir de 2017, l'entreprise atteint l'équilibre et s'autosuffit. »

Pour mémoire, La Fabrique du Sud est l'émanation de l'entreprise Pilpa, rachetée en coopérative par d'anciens salariés en 2013, qui avaient alors relancé l'activité en avril 2014.

D'un effectif de 19, La Fabrique du Sud montera à 22 dès le mois de septembre.

« Nous avons mis en place une équipe commerciale plus étoffée, précise Christophe Barbier. Nous avions recruté un directeur commercial en mars, et nous intégrons deux contrats pro : en juin, un chef de secteur pour la région toulousaine, et en septembre un autre chef de secteur pour la région parisienne, où nous travaillons déjà avec deux enseignes. »

Ce qui porte la force commerciale à sept chefs de secteurs. L'embauche du directeur commercial a bénéficié d'une subvention de la Région Occitanie, à hauteur de 90 000 €.

400 points de vente en France

Les produits La Belle Aude de la Fabrique du Sud sont aujourd'hui présents dans 400 points de vente sur tout le Grand Sud-Ouest et en Île-de-France, dans les enseignes de grande distribution Auchan, Carrefour, Casino, Leclerc et Intermarché.

« On verra ensuite si on peut développer sur d'autres régions, notamment l'Ouest et la région lyonnaise », prévoit le dirigeant.

La coopérative agroalimentaire produit aujourd'hui 6 000 pots/jour, soit 3 000 litres de crème glacée par jour. Quelque 100 000 litres de lait et 70 tonnes de fruits sont écoulés chaque année. Concernant son approvisionnement en lait pasteurisé, dans le Massif central aujourd'hui, La Fabrique du Sud travaille avec la Chambre d'agriculture de Haute-Garonne et l'association « Produit sur son 31 », regroupant des agriculteurs du département, afin de mettre en place un approvisionnement régional.

« Notre outil de production a une capacité de production d'un million de pots de 550 ml par an avec les effectifs actuels, soit un chiffre d'affaires potentiel de 4 M€, déclare Christophe Barbier. Ce qui nous laisse une marge de progression intéressante, puisqu'aujourd'hui, on ne travaille qu'avec une équipe en un huit. »

La coopérative ne prévoit pas d'investissements dans un futur proche, mais a lancé un projet avec l'Ecole des Mines d'Alès via le programme CAP IDé (Cap pour l'Innovation & le Développement des PME-PMI), « pour encore améliorer l'environnement de travail en matière d'hygiène et de sécurité sanitaire », précise Christophe Barbier. Le projet démarrera en septembre, avec des travaux qui pourraient être réalisés en février 2018.

Bientôt Noël

Et alors que la saison estivale se termine, les salariés ont déjà travaillé sur l'autre pic d'activité annuel, la période de Noël avec les bûches glacées.

« La gamme 2017 est déjà définie, avec 6 références dont une nouvelle, et des modifications sur le packaging, annonce Christophe Barbier. Aujourd'hui, cela représente environ 10 % de notre chiffre d'affaires et nous souhaitons augmenter les volumes. »

La feuille de route de la coopérative prévoit d'atteindre un chiffre d'affaires 2020 de 4 M€...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :