La CCI de Montpellier veut sa route des vins

 |   |  377  mots
André Deljarry veut créer une nouvelle route des vins
André Deljarry veut créer une nouvelle route des vins (Crédits : DR)
Lors de ses vœux, prononcés le 19 janvier, le président de la CCI de Montpellier, André Deljarry, a annoncé la création d’une route des vins unifiant trois parcours touristiques similaires déjà existants, avec une possible extension vers le Biterrois.

Ouvrant cette cérémonie d'un ton grave, André Deljarry a insisté sur « la croisée des chemins » où se trouvent aujourd'hui les chambres de commerce. Dans un contexte budgétaire tendu, il a indiqué qu'après le vote de la dernière loi de finances, les ressources fiscales des CCI vont chuter de 37 % (20 % en 2014).

« Pour la seule CCI de Montpellier, les réserves financières vont baisser de 3,8 M€ en 2015 », déplore-t-il.

Disant craindre l'impact de ces prélèvements (« nos missions sont sur la sellette »), André Deljarry a néanmoins indiqué plusieurs actions destinées à booster l'attractivité du territoire de la CCI de Montpellier, qui couvre neuf agglomérations.

Parmi elles figure la création d'une nouvelle route des vins, qui serait « continue », faisant le lien entre trois parcours préexistants dans le Pic Saint-Loup, les Terrasses du Larzac et les Grès de Montpellier. Une extension vers le Biterrois est déjà évoquée.

Ce projet va franchir, sous peu, une première étape opérationnelle : après la signature d'une convention avec la Chambre de l'agriculture de l'Hérault et le syndicat de l'AOC Languedoc, un nouvel accord sera conclu d'ici la fin du mois avec la Chambre des métiers de l'Hérault.

« Il s'agira d'une route des vins et de l'artisanat, précise André Deljarry. Nous allons y inclure de nombreux métiers d'arts, tels que les verriers, les céramistes, les potiers, etc. Il faut arrêter de parler de routes artisanales séparées. Le temps du développement économique pensé en complémentarité doit s'imposer sur celui de la concurrence. »

Échéances en vue

Sur les autres dossiers économiques que gère la CCI de Montpellier, André Deljarry a déclaré que le choix de l'implantation finale de Sup de Co, du centre de formation consulaire, et du nouveau siège de la chambre sera connu « dans le courant de l'année 2015 ». Trois villes sont candidates pour les accueillir : Montpellier, Castelnau-le-Lez et Saint-Georges-d'Orques.

Enfin, le projet de village automobile, pour lequel la CCI indique avoir contractualisé avec de nombreux concessionnaires, sera également présenté en 2015. Mais André Deljarry indique qu'il laisse la primeur de cette annonce à Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la Métropole.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :