Octipas cible une cinquantaine d'enseignes de l'habillement

 |   |  392  mots
Octipas développe des solutions pour le e-commerce, telles que Ookoodoo
Octipas développe des solutions pour le e-commerce, telles que Ookoodoo (Crédits : Octipas)
Conceptrice d'une solution de digitalisation du point de vente, Octipas accélère la commercialisation de son outil. La start-up héraultaise est en contact avec près de 50 enseignes de l'habillement, dont une quinzaine pourrait signer dès cette année.

Après trois ans de R&D, la start-up montpelliéraine Octipas a lancé la commercialisation, l'été dernier, d'un nouveau produit baptisé Octibuy : une solution de digitalisation du point de vente visant, à ce jour, les grandes enseignes de l'habillement (mode, chaussures, etc.). La société a signé un accord exclusif avec Celio (7 points de vente) et, depuis janvier 2015, avec Promod, pour la mise en place de cet outil en phase pilote.

"Face à la masse d'informations disponibles en ligne, il arrive qu'en magasin, les vendeurs soient parfois moins informés que les clients eux-mêmes, résume Nicolas Passalacqua, P-dg d'Octipas. Notre solution permet au vendeur de passer commande directement depuis une tablette numérique. Elle lui permet aussi d'avoir accès à l'historique du client ou à des informations techniques, de faire du conseil produit, de projeter des images sur un autre support, etc. C'est un process global de digitalisation du point de vente, qui aide à ne pas perdre de clients. Les études montrent qu'en cas de produit indisponible, ceux-ci ressortent du magasin et vont l'acheter directement chez un concurrent. Notre solution permettrait de conserver jusqu'à 20 % de chiffre d'affaires par vendeur."

Un potentiel de 400 enseignes

Octipas estime que le potentiel commercial pour ce type d'outil s'élève à environ 400 grandes enseignes de l'habillement (au moins 15 points de vente en France chacune). La société héraultaise est déjà en négociation avec une cinquantaine de ces grands réseaux. La commercialisation active d'Octibuy démarrant cet été, elle prévoit d'en signer une quinzaine dès cette année. "Le potentiel étant plus large sur la prise de commandes, nous ciblons également d'autres types de magasins tels que le jouet, la naissance, le mariage, etc.", précise Nicolas Passalacqua.

Dans la même optique, Octipas négocie parallèlement avec une quinzaine de prescripteurs et de distributeurs pour intégrer sa solution à la leur. Des partenariats viennent d'être signés avec Accenture, pour le marché italien, ou encore des cabinets de conseil spécialisés dans le développement d'enseignes.

Enfin, Octipas progresse également dans la diffusion d'Ookoodoo, son service en ligne de gestion de listes (naissance, mariage, Noël, etc.), lancé en 2012.

"À ce jour, cet outil est utilisé par une vingtaine de grandes sociétés, et par 300 sites de e-commerce de taille plus réduite", confirme Nicolas Passalacqua.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :