Cloud is Mine lance son comparateur de logiciels en ligne

 |   |  403  mots
Le cloud computing est le coeur de métier de Cloud is Mine depuis 2 ans.
Le cloud computing est le coeur de métier de Cloud is Mine depuis 2 ans.
La start-up de Montpellier, Cloud is Mine, a lancé, le 20 mai, un comparateur de logiciels dédié aux PME et TPE. Appvizer devrait attirer 30 000 visiteurs par mois et permettre, par la mise en contact entre clients et fournisseurs, de dégager 100 000 € de chiffre d'affaires d'ici la fin de l'année.

Depuis deux ans, la start-up montpelliéraine Cloud is Mine conseille les entreprises, TPE et PME, pour s'équiper de logiciels en ligne de manière à gérer leur comptabilité, leur marketing, et toutes les facettes de la vie quotidienne de l'entreprise. Mercredi 20 mai, Cloud is Mine a franchi une étape supplémentaire en mettant en ligne Appvizer, un site internet qui compare différents logiciels en ligne de manière à cibler le besoin des entreprises selon leur budget.

"Toutes les entreprises ne peuvent pas se permettre de s'offrir un conseil en la matière, admet Colin Lalouette, président de Cloud is Mine. Mais avec quelques dizaines d'euros par mois, elles peuvent avoir accès à de nombreuses fonctionnalités comme le partage de fichiers, la vidéo et des outils similaires à ceux des entreprises du CAC 40."

Lorsqu'un utilisateur fait une recherche sur Appvizer, il lui est demandé d'indiquer ses coordonnées, notamment téléphoniques. C'est par ce biais que la start-up compte financer son activité.

"Nous avons un partenariat avec une quarantaine de diffuseurs, explique Colin Lalouette. Lorsqu'une personne termine une recherche sur Appvizer, nous la contactons par téléphone dans les minutes qui suivent. Si elle l'accepte, nous la mettons en relation directe avec les fournisseurs des logiciels qui l'ont intéressés. C'est sur cette base que fonctionne notre modèle économique : en vendant des mises en relation aux fournisseurs."

Si la version de test mise en ligne en février a attiré 10 000 visiteurs mensuels, Colin Lalouette table sur le chiffre de 30 000 d'ici la fin de l'année. D'ici fin 2015, il ambitionne de réaliser 100 000 € de chiffre d'affaires par le biais d'Appvizer.

Levée de fonds et recrutements

Hébergée au BIC de Montpellier, l'entreprise a notamment bénéficié en septembre 2014 d'un prêt d'honneur de 280 000 € de la part de Créalia. Avec la commercialisation de son outil, Colin Lalouette souhaite passer la vitesse supérieure.

"Nous sommes sept personnes aujourd'hui, dont deux stagiaires que nous comptons embaucher. On envisage une dizaine d'autres embauches dans les quinze mois à venir, des commerciaux et des développeurs. Nous souhaitons faire une levée de fonds de 500 000 € d'ici la fin de l'année".

Parmi les projets de Cloud is Mine, le développement d'une application mobile, et des fonctionnalités dédiées aux cabinets-conseil qui font des recherches de logiciels en ligne pour le compte de leurs clients.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :