Le Salon de l’immobilier de Montpellier fête ses 30 ans

 |   |  273  mots
(Crédits : DR)
Le Salon de l’immobilier de Montpellier ouvrira ses portes vendredi 10 mars pour trois jours, au Corum. En trente ans, le marché a radicalement changé, tout comme les logements et les façons de les commercialiser. Le témoignage de Guilhem Michel, organisateur du salon chez Cible Publicité.

Le salon de l'immobilier de Montpellier fête ses 30 ans cette année. Comment marquerez-vous cette édition anniversaire ?

G. M. : Le salon a lieu les 10, 11 et 12 mars, au Corum de Montpellier. Son ambition reste de regrouper tout le monde dans un même lieu pour le public : promoteurs, agents immobiliers, notaires, avocats, banques, etc. L'information reste la priorité. Mais ce sera l'occasion de donner un coup d'œil dans le rétroviseur et de retracer l'histoire de l'aménagement urbain de Montpellier.

Justement, la ville et le contexte économique ont bien changé en trente ans...

G. M. : Depuis les débuts du salon, en 1987, la ville est devenue une métropole. Elle est aujourd'hui la 7e ville de France. À Montpellier, il y avait un foncier énorme ! Aujourd'hui, la couronne de Montpellier existe, là où auparavant poussaient les vignes... Mais il faut aussi voir que dans la région, d'autres villes se sont elles aussi beaucoup développées, comme Béziers, Perpignan, Narbonne ou Nîmes. Quant aux acteurs, les nationaux étaient déjà là mais leur présence s'est intensifiée et ils sont maintenant autant que les régionaux.

Le salon doit-il se réinventer ?

G. M. : Le salon marche bien. L'an dernier, nous avons accueilli 7 000 visiteurs. L'édition 2017 affiche complet, avec 110 exposants, dont la FNAIM qui sera présente de manière plus appuyée. Par exemple aujourd'hui, nous avons une télévision sur la manifestation pour donner la parole aux exposants. Les promoteurs vendent différemment, ont recours à des outils digitaux, des présentations en réalité augmentée. Évidemment, on parle bien plus de data et de 2.0...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :