Lattes revisite son entrée de ville avec le Forum

 |   |  833  mots
Le programme immobilier Le Forum, à Lattes (34), sera livré en décembre 2018.
Le programme immobilier Le Forum, à Lattes (34), sera livré en décembre 2018. (Crédits : DR)
La commune de Lattes célébrait le 28 mars le lancement de la requalification de son entrée de ville avec la pose de la première pierre du programme immobilier Le Forum : 177 logements, et de la mixité sociale, générationnelle et fonctionnelle.

Le 28 mars avait lieu la pose symbolique de la première pierre du programme immobilier Le Forum, à Lattes-Maurin (au croisement de l'avenue de Montpelliéret et de l'avenue de Lantissargues). Il marque le lancement de la requalification de l'entrée de ville, composée actuellement de maisons individuelles uniquement, et d'une zone artisanale vieillissante.

Le Forum sera érigé sur l'emprise foncière de terrains privés et municipaux. Soit 12 000 m2 de surfaces de plancher, pour une opération dont le coût est estimée à 20 M€.

« On a imaginé ce projet avec André Deljarry (président de la CCI Hérault, NDLR) il y a dix ans déjà, souligne Cyril Meunier, le maire de Lattes. Le temps pour monter un tel projet est important, car on n'a pas voulu faire un projet traditionnel. »

Livré dans vingt mois (décembre 2018), l'ensemble immobilier se destine avant tout aux seniors et aux jeunes actifs. Cette mixité générationnelle répartira pour moitié chacun les 177 logements du programme.

Des séniors et des jeunes

Sur les cinq bâtiments, deux seront dédiés et adaptés aux seniors et partageront les prestations d'un club-house en rez-de-chaussée (espace cuisine aménagé, espace forme dédié à des activités physiques, coin salon TV et bibliothèque). Des services à la carte, optionnels seront proposés.

Les trois autres bâtiments (avec des appartements du T1 au T4) répondront mieux à la demande de jeunes actifs. Une salle de sport et une laverie y seront à disposition en rez-de-chaussée.

Enfin, un partenariat avec la conciergerie connectée Amaplace, donnera accès à 750 prestations du quotidien.

C'est le promoteur immobilier montpelliérain M&A Promotion qui assure la conception et les travaux, tandis que Les Villages d'Or, acteur majeur des résidences seniors, en assureront la gestion via Sagestimm, filiale du groupe en charge de l'administration de biens, la gestion et la location des logements.

Le programme, signé par les architectes de l'Atelier Philippe Sebbane Archi, a été récompensé par le Prix de la mixité urbaine 2017, décerné par la Fédération des Promoteurs Immobiliers Occitanie-Méditerranée le 11 mars dernier.

La municipalité rachète les locaux commerciaux

En pied d'immeuble, la résidence proposera une crèche, des locaux pour des services et des commerces (supermarché, primeur, coiffure, fleuriste, pharmacie, tabac presse, aides à la personne, pizzeria) et une salle d'activités pour les associations locales, gérée par la municipalité de Lattes.

Il s'agira là de réinstaller les commerçants, pour l'heure voisins du programme, et qui déménageront donc sur le Forum.

« Dès 2002-2003, nous avons constaté que Maurin se refermait sur lui-même, souligne le maire de Lattes. Les commerçants commençaient à avoir des difficultés. Or sans activité commerciale, un village ne peut pas vivre... S'est alors posée la question d'un projet urbanistique. Après le lotissement des Serres, il fallait imaginer quelque chose pour les commerçants de l'entrée de ville, leur permettre de se déplacer et donc d'acheter de nouveaux locaux sur le programme immobilier. La municipalité rachète donc leurs anciens locaux commerciaux, au prix des Domaines, soit 1 500 €/m2, pour leur permettre d'investir sur le Forum. »

Six commerces sont concernés sur les huit, le bar et l'auto-école ne bougeant pas, précise le maire.

30 % de logements sociaux

Enfin, Le Forum, avec ses 30 % de logements sociaux, va permettre à la commune de Lattes de progresser dans ses objectifs afin de se mettre en conformité avec la loi SRU (solidarité et renouvellement urbain) et son obligation en matière de construction de logements sociaux.

Accusant un fort retard (un taux d'équipement de 7 % au lieu des 25 % exigés), la collectivité s'acquittait jusqu'en 2016 de 450 000 € de pénalités financières par an.

« Dès 2017, ces pénalités baissent et nous allons économiser 51 000 € par an, se réjouit Cyril Meunier. Nous paierons encore 399 000 €. Mais depuis trois ans, nous avons choisi de verser ces pénalités aux bailleurs sociaux afin de les aider à améliorer la qualité des logements, et ça me va très bien. »

Le 23 mars dernier, la Ville de Lattes a toutefois signé un contrat de mixité sociale avec la préfecture de l'Hérault et la Métropole de Montpellier, l'engageant dans une démarche partenariale et concertée en vue de rattraper son retard et de sortir de la carence dans laquelle elle avait été placée suite à la production insuffisante de logements sociaux au cours de la période triennale 2011-13.

Ce contrat de mixité sociale, le 9e contrat signé dans l'Hérault en moins de dix mois, prévoit la production de 845 logements sociaux d'ici fin 2019. Ce qui pourrait faire sortir la commune de la carence en juillet 2017, selon le préfet Pierre Pouëssel.

Le programme immobilier des Hauts de Lattes, dans la zone du Soriech, devrait produire à terme 1 500 logements, dont également 30 % de logements sociaux. Il est au point mort, sous le coup de recours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :