Technilum labellisée « Entreprise du patrimoine vivant »

 |   |  614  mots
L'éclairage urbain de Technilum, sur le Campus Urbain de Paris Saclay.
L'éclairage urbain de Technilum, sur le Campus Urbain de Paris Saclay. (Crédits : Technilum)
Le label distingue les savoir-faire artisanaux mais aussi industriels. C’est pour la qualité de sa démarche industrielle que l’entreprise biterroise Technilum vient d’être labellisée « Entreprise du patrimoine vivant ». Sa dirigeante, Agnès Jullian, annonce que le projet d’extension en cours sera achevé fin 2016.

« Technilum a été repérée par des gens de l'Institut des métiers et recommandée pour l'obtention du label "Entreprise du patrimoine vivant", raconte Agnès Jullian, la dirigeante de l'entreprise biterroise Technilum, spécialisée dans la conception et la fabrication de mobilier urbain d'éclairage. Je ne connaissais pas très bien ce label, et j'ai découvert que c'est toute une démarche globale qui est examinée... Nous avons fait l'objet d'un audit lourd, la procédure valide le savoir-faire mais aussi un process qualité et environnemental, l'engagement RSE, le travail des fournisseurs, etc... Pour une entreprise comme la nôtre, c'est valorisant, même si le label n'est pas encore très connu. Et ça fait toujours plaisir de recevoir un courrier d'Emmanuel Macron ! »

Le 29 mars, Technilum annonçait en effet avoir obtenu le label « Entreprise du patrimoine vivant » (attribué pour cinq ans), une marque de reconnaissance de l'État français, mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d'excellence, et décernée par le ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, et par la secrétaire d'État chargée du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'ESS, Martine Pinville.

« Cette labellisation peut nous accompagner sur des marchés export, et j'en ferai état dans les appels d'offres nationaux, même si ce n'est pas un critère reconnu pour l'instant. »

Extension livrée fin 2016

Par ailleurs, la dirigeante confirme la bonne tenue de son chantier d'extension du site de production (conçu par le cabinet d'architecture Passelac et Roques).

« Comme il s'agit d'une vraie extension, et non un bâtiment construit à côté, nous avons dû énormément décaisser pour se mettre au niveau du chai enterré (l'entreprise est installée dans un ancien chai viticole, NDLR), déclare Agnès Jullian. Aujourd'hui, le trou est creusé et le projet sera finalisé fin 2016, avec une prise de possession partielle des lieux dès septembre. »

Le projet représente un investissement de près de 8 M€, pour une extension de 4 600 m2. Il permettra à Technilum d'augmenter sa capacité de production et de se doter de quais de chargement et déchargement, d'une ligne de production plus fluide.

« Les ateliers de montage de luminaires seront installés dans le nouveau bâtiment, et nous ne garderons sur le site existant que la partie usinage métallurgique et les bureaux, explique la dirigeante. C'est un projet ambitieux compte tenu du contexte économique de rétractation de la commande publique, mais nous sommes à une taille critique et à la limite de nos capacités pour aborder les marchés à l'export. »

L'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 7,5 M€ en 2015, après une grosse baisse en 2014. Elle se fixe d'atteindre les 20 M€ en 2020, et de recruter d'ici là une vingtaine de salariés supplémentaires, à commencer par le renforcement du bureau d'études.

D'Istambul à New York

Parmi ses projets en cours, figure l'équipement de la place Taksim à Istambul, dont l'installation se terminait ce vendredi 1er avril. En France, Technilum vient d'équiper le Polygone Riviera à Cagnes-sur-Mer (06). Elle livre également les premiers éclairages du Campus Urbain Paris Saclay « dont la vocation est de regrouper la quintessence de la matière grise française », rappelle Agnès Jullian. Technilum y a participé à la mise en lumière de quatre projets jusqu'à présent : le quartier Camille Claudel, l'École Centrale Paris, le campus et laboratoire de recherche EDF.

Enfin, l'entreprise biterroise sera prochainement à New York pour la conférence de presse donnée « pour l'inauguration de la Liberty Plaza, au pied du mémorial du World Trade Center ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2016 à 9:22 :
Bonjour,
Je voudrais juste faire 2 petites remarques pour relativiser la performance de Technilum: 1- il ne s'agit que d'un "label" et pas d'un "certificat" (type ISO par exemple); les critères exigés par un label sont nettement moindres; et 2- ce label franco-français ne sera d'aucune utilité à l'export car nous sommes très loin des exigences de l'ISO 14001 (environnement), de l'ISO 26000 (RSE), sans parler de l'ISO 9001 (qualité), tous reconnus à l'international.

P.-S.: Istanbul avec un "n". Merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :