Quadran lève 46 M€ pour ses projets d'énergie verte

 |   |  178  mots
(Crédits : Quadran)
L'énergéticien biterrois Quadran annonce qu'il a signé avec le groupe Crédit Agricole un emprunt vert d'un montant de 46 M€. Son objectif est de financer la construction de nouveaux projets solaires et éoliens, pour une puissance de 134 MW. Son rythme atteint désormais 20 MW par mois.

L'énergéticien 100 % vert Quadran, basé à Villeneuve-lès-Béziers (34), annonce qu'il a signé un emprunt vert (Euro PP Green) de 46 M€, émis auprès d'investisseurs français et internationaux. La transaction a été arrangée par le groupe Crédit Agricole, sur l'initiative de ses caisses régionales, dont le Crédit Agricole du Languedoc.

Ces fonds permettront à Quadran de construire de nouveaux projets dans l'éolien et le solaire, développant environ 134 MW, et "permettant d'éviter l'émission de 107 kT de CO2", fait savoir la société biterroise. Depuis le début 2017, celle-ci a ouvert sept nouveaux parcs éoliens terrestres, sept centrales solaires et une centrale hydraulique sur le territoire français.

"Ce rythme de construction se poursuivra toute l'année, avec une moyenne de 20 MW mis en service chaque mois", précise Quadran.

Quadran (270 collaborateurs) gère 200 points de production dans les régions, et 15 agences ou filiales en France et à l'étranger. Parmi ses projets majeurs figure EolMed (éolien off-shore), qui va être construit en Méditerranée au large de Gruissan (11) à partir de 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/06/2017 à 10:36 :
Vu la solidité de la société, son expertise et l'importance du parc déjà en exploitation,
vu sa diversification technologique et géographique,
vu les montants nécessaires pour poursuivre le développement,

pourquoi pas une introduction en bourse ?

La diversification dans la distribution avec l’intégration d'Enel France semble un peu plus risquée ? C'est un gros morceau, surtout dans ce contexte de forte concurrence qui règne déjà sur ce marché. Il y certainement une stratégie derrière cela et il était question d’agrégation et de circuits courts. C'est dans la logique de l’évolution, mais en dans le secteur énergétique Français la logique est elle toujours respectée ?

Bonne chance à ce groupe qui a été parmi les précurseurs du développement des énergies renouvelables dans la région. Et il a encore beaucoup de projets à développer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :