Pradeo signe un partenariat mondial avec Samsung

 |   |  385  mots
Pradeo est spécialisée dans la sécurisation des applications mobiles
Pradeo est spécialisée dans la sécurisation des applications mobiles (Crédits : Pradeo)
Pradeo a signé, le 15 avril, un accord pour diffuser, sur la plate-forme BtoB du géant coréen, ses solutions destinées à sécuriser les applications mobiles. Soit un potentiel de 100 millions de terminaux dans le monde. La start-up montpelliéraine anticipe déjà le doublement de son activité et de ses effectifs.

Pradeo vient de conclure un partenariat avec Samsung lui permettant de diffuser sur Knox, la plate-forme BtoB du géant coréen, ses solutions destinées à sécuriser les flux d'informations transmis par les applications mobiles. L'accord, signé au terme de plus d'un an de négociations avec Samsung, a notamment nécessité une longue phase de validation technique au sein de son centre R&D, situé à San-Franciso aux États-Unis.

"Knox permet de diviser virtuellement un terminal mobile en deux environnements : l'un personnel, l'autre professionnel, détaille Clément Saad, président de Pradeo. Il en découle un enjeu de sécurité dans le cloisonnement de ces deux environnements. Avec cet accord, Samsung pourra recommander sur Knox l'utilisation de deux de nos solutions : la première pour qualifier la sécurité d'un outil avant de le télécharger, la seconde pour la même fonction en se focalisant non sur une seule application, mais sur une flotte de terminaux."

Accélération à l'international

Concrètement, l'accord ouvre à Pradeo le marché des terminaux fonctionnant sur Knox, estimé à plus de 100 millions de machines dans le monde. "Les premières ventes seront signées cette année, avant une probable accélération en 2016", note Clément Saad.

Si Pradeo ne fait pas de prévision chiffrée sur les volumes de ventes, la start-up montpelliéraine prévoit déjà de doubler de taille lors du prochain exercice, en portant son chiffre d'affaires de 1 à "au moins 2 M€", et ses effectifs de 15 à 30 salariés (auxquels s'ajoutent déjà une trentaine d'agents commerciaux).

Le partenariat avec Samsung, de plus, intervient alors que Pradeo passe la vitesse supérieure à l'international. Aux côtés de sept autres start-ups françaises, elle vient d'être sélectionnée par Business France (ex-Ubifrance) pour participer à Ubi I/O, un programme d'accélération de dix semaines dans la Silicon Valley, en Californie, à compter du 5 mai.

Cette opération permettra à Pradeo d'ouvrir son premier bureau aux États-Unis, dans la même ville, dès le mois de mai. À la même date, elle s'implantera à Londres également. Ses principaux marchés étrangers sont, à ce jour, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la Thaïlande et Singapour. Pradeo entend rapidement porter la part export de son chiffre d'affaires "de 20 à 30 %", selon Clément Saad.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :