Kaliop va recruter 40 collaborateurs en 2016

 |   |  438  mots
Pierre Deniset, le P-dg de Kaliop
Pierre Deniset, le P-dg de Kaliop (Crédits : Christine Caville)
Kaliop (applications web stratégiques en open source), qui lançait le 1er décembre 2015 sa nouvelle tête de pont Kaliop Group, va recruter 40 salariés en 2016. Au même moment, la société montpelliéraine annonce une opération de croissance externe en Amérique du Nord.

Les chiffres de l'entreprise Kaliop sont bons, avoisinant les 9 M€ de CA en 2015, contre 8 M€ en 2014. Malgré une croissance organique ramenée à 15-20% sur le dernier exercice, la société montpelliéraine qui affichait entre 2011 et 2014 une hausse annuelle de plus de 50 % de son chiffre d'affaires, poursuit son développement international sur le marché fortement concurrentiel des applications web.

« Nous atteindrons les objectifs que nous nous étions fixés pour 2015, là où beaucoup de nos concurrents peinent à atteindre des croissances à deux chiffres », explique la directrice générale Françoise Nauton-Inglis, à l'heure où Kaliop annonce l'ouverture en 2016 de 40 postes en France et à l'international.

Ouverture d'une filiale en Amérique du Nord

Cette salve de recrutements va permettre le déploiement de l'entreprise à l'international, notamment par croissance externe en Amérique du Nord.

« Courant 2016, nous allons créer une filiale du groupe aux États-Unis ou Canada, où nous prospectons actuellement plusieurs projets d'implantation », précise Françoise Nauton-Inglis.

Cette offensive à l'international est rendue possible par la création, le 1er décembre dernier, de la société tête de pont Kaliop Group.

« Nous avons avancé dans notre maturation structurelle et opérationnelle. La vocation de Kaliop Group est de poursuivre notre développement international, notre croissance externe et la diversification de nos métiers », reprend la directrice générale.

Déjà implantée en Pologne, en Angleterre et en Australie où elle comptabilise 40 collaborateurs en plus de l'effectif français (100 salariés dont 80 à Montpellier), l'entreprise, qui réalise 30% de son chiffre d'affaires à l'export, continue d'ouvrir de nouveaux marchés à l'international : présente en Amérique, en Allemagne, en Norvège, Kaliop s'est ouverte en 2015 les portes de l'Asie du sud-est avec un contrat noué avec la société française Burda implantée à Singapour, pour laquelle elle réalise la refonte d'un site internet en version responsive.

Développement de nouveaux axes métiers

Actuellement présente sur la gestion de contenus, l'intégration de solutions sur base de CMS et la création de sites e-commerce, Kaliop poursuit par ailleurs sa politique de R&D pour le développement de nouveaux axes métiers : lancés début 2015, d'importants travaux de R&D (1 M€ financés par BPI et la Région Languedoc-Roussillon) dans le domaine de l'édition logicielle, aboutiront à la sortie d'une version Bêta courant février, suivie d'une version open source (1er trimestre 2016).

« Il nous manquera encore quelques cordes à notre arc (communication de la partie pure-digitale, mobilité et objets connectés). Sur ces deux secteurs, nous avons à plus longue échéance des projets de développement », conclut Françoise Nauton-Inglis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :