La start-up Swopr veut déringardiser le troc

 |   |  102  mots
La start-up, co-fondée par Nicolas Martin-Lassagne, propose une appli construite sur la logique du matching d'utilisateurs.
La start-up, co-fondée par Nicolas Martin-Lassagne, propose une appli construite sur la logique du "matching" d'utilisateurs. (Crédits : TVSud Montpellier)
Retrouvez notre reportage sur Swopr, créatrice d'une application basée sur une logique de "matching". Sélectionnée par Start2You, la start-up montpelliéraine va booster sa campagne de recrutement d'utilisateurs et vise la barre des 50 000 troqueurs dès cette année.

Actuellement incubée au BIC de Montpellier et récemment sélectionnée par le programme d'accélération Start2You, Swopr a lancé sur l'App Store et Google Play, en novembre dernier, une application dédiée au troc : renforcée par un système de "matching", elle facilite la reconnaissance des utilisateurs mutuellement intéressés par les objets mis en ligne. La start-up, co-fondée par Nicolas Martin-Lassagne, va accélérer, en mars, sa stratégie de communication, dans le but de porter son parc utilisateurs de 1 500 à 50 000 personnes.

Retrouvez notre reportage sur Swopr ci-dessous (réalisation: TVSud Montpellier) :

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :