Teads bascule dans le giron d'Altice

 |   |  410  mots
Les dirigeants de Teads jusqu'en 2016 : B. Quesada, P. Chappaz, et L. Soubeyrand
Les dirigeants de Teads jusqu'en 2016 : B. Quesada, P. Chappaz, et L. Soubeyrand (Crédits : Teads)
Le groupe de médias Altice, dirigé par Patrick Drahi, a annoncé, le 21 mars, l'acquisition de Teads, le spécialiste de la vidéo publicitaire créé à Montpellier en 2011. L'opération, qui valorise l'adtech à 285 M€, sera bouclée à la mi-juin. La R&D, toujours à Montpellier, passera la barre des 100 salariés en fin d'année.

Altice, le groupe de médias et télécoms dirigé par l'homme d'affaires Patrick Drahi, a annoncé, le 21 mars, qu'il est sur le point de racheter Teads, la société de vidéo publicitaire basée à Paris et Montpellier. L'opération, qui valorise cette dernière à 285 M€, sera conclue à la mi-juin.

"Contrer Facebook et Google"

Teads a été fondée en 2011 à Montpellier par Loïc Soubeyrand, puis a fusionné en 2014 avec le Parisien Ebuzzing, dirigé par Pierre Chappaz, tout en continuant sous ce nom. Au terme de l'opération annoncée le 21 mars, Pierre Chappaz et Bertrand Quesada, respectivement directeur exécutif et P-dg de Teads, restent dans leurs fonctions actuelles, Pierre Chappaz intégrant dans le même temps le board d'Altice.

Après avoir quitté ses fonctions de directeur de la stratégie à l'automne 2016 pour fonder une nouvelle start-up (Lunchr), Loïc Soubeyrand continuait à siéger au conseil d'administration de Teads jusqu'à l'annonce de cette acquisition. Le fondateur de la société, interrogé par Objectif, la qualifie de "suite logique".

"On assiste en ce moment à un phénomène de concentration sur le marché, comme l'a montré le récent rachat de StickyAdsTV par Comcast, estime-t-il. Les opérateurs se positionnent sur le marché du digital car il existe un vrai enjeu sur le cross-screen. Or la télévision demeure le plus gros marché publicitaire mondial, et le digital se développe en trombe. Le but de cette opération vise à faire se rejoindre les deux écosystèmes. Il y a aussi un autre objectif en signant avec un groupe franco-suisse : contrer et former une alternative à Facebook et Google, qui contrôlent déjà 85 % de ce marché global, et qui viennent justement de révéler de nouveaux projets dans la télévision..."

Bientôt 100 salariés à Montpellier

Teads (500 salariés dans le monde, CA 2016 : 186 M€), qui va donc conserver son service de R&D à Montpellier, dispose de nouveaux moyens pour le faire monter en puissance. L'unité, qui emploie 75 personnes à ce jour, va "continuer à se développer", selon Loïc Soubeyrand, et devrait dépasser la barre des 100 collaborateurs fin 2017.

Teads a développé un format propriétaire de publicité vidéo pour les médias numériques, qui est devenu une référence sur ce marché. La société, présente dans 21 pays, compte The Washington Post, Time, The Daily Mail, Der Spiegel, Le Monde ou encore Le Figaro parmi ses clients.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :