IoT : Matooma signe avec le géant Vodafone

 |   |  399  mots
Frédéric Salles et John Aldon, cofondateurs de Matooma
Frédéric Salles et John Aldon, cofondateurs de Matooma (Crédits : Matooma)
Le Britannique Vodafone, géant des télécoms, et le Montpelliérain Matooma (solutions M2M) ont annoncé, le 7 avril, un partenariat pour développer une offre visant les start-ups et les PME sur les objets connectés. De plus, la technologie du premier devrait permettre au second de se déployer plus vite aussi vers les grands comptes et à l'étranger.

Après huit mois de pourparlers, Vodafone, 2e opérateur télécom mondial, et Matooma, spécialiste de la gestion à distance d'objets connectés, viennent de révéler la signature d'un partenariat visant à créer et étendre une offre IoT (objets connectés) en direction de nouvelles cibles. Le géant britannique, qui disposait précédemment d'un accord avec SFR pour la distribution de ses cartes, était en effet à la recherche d'un nouveau partenaire quand l'opérateur français, racheté par Numéricâble, a choisi de ne pas reconduire ce contrat.

"Sur le marché français, Vodafone se concentre quasi exclusivement sur les grands comptes internationaux, et recherchait un partenaire pour travailler le segment des Small Medium Business, à savoir les start-ups, les PME et les PMI, explique Frédéric Salles, P-dg de Matooma. En vertu de cet accord, Vodafone va rediriger vers nous toutes les demandes de ce type, ce qui devrait nous porter au-dessus des 1 000 nouveaux clients que nous avions prévu de signer en 2017."

Toucher de nouvelles cibles

Ce partenariat présente d'autres avantages pour le Montpelliérain : en s'appuyant sur les 27 implantations dont dispose Vodafone dans le monde, et sur les réseaux que le Britannique opère localement, Matooma peut espérer se développer plus vite sur certains de ses marchés. Ainsi, après l'ouverture d'une filiale aux États-Unis et en Espagne, la start-up va faire prochainement son entrée en Italie.

De même, l'accord conclu avec Vodafone permet à Matooma d'enrichir son offre en propre en y intégrant des technologies, dans le haut débit, le bas débit ou sur de nouvelles normes comme le NB-IoT. "Cela nous permettra de nous positionner en facilitateur pour de nouvelles cibles telles que les industriels", rajoute Frédéric Salles.

Pour supporter ces développements, Matooma vient de prendre en location 600 m2 supplémentaires jouxtant ses nouveaux locaux dans le Liner, hôtel d'entreprises situé à Pérols (34). Le but : y installer un laboratoire (ou show-room) démontrant l'étendue de l'offre IoT, de la start-up aux grands comptes. Ce lieu sera inauguré lors du prochain DigiWorld Summit, du 14 au 16 novembre 2017, dans l'optique d'inviter certains industriels et opérateurs participant au salon de référence organisé par l'Idate.

Matooma, qui vient d'atteindre le cap des 40 salariés, compte porter son chiffre d'affaires de 5,6 à 8 M€ sur l'exercice en cours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :