Jacques Le Conte prend les rênes de Kuzzle

 |   |  441  mots
Jacques Le Conte, nouveau DG de Kuzzle, va piloter le développement commercial de la start-up née fin 2016
Jacques Le Conte, nouveau DG de Kuzzle, va piloter le développement commercial de la start-up née fin 2016 (Crédits : FrenchSouth.digital)
Recruté comme directeur général du cluster numérique régional FrenchSouth.digital en 2016, Jacques Le Conte vient de rejoindre Kuzzle pour piloter son déploiement international. Spécialisée dans les solutions back-end, la filiale du Montpelliérain Kaliop va ouvrir un bureau à New York à la rentrée.

Après avoir été recruté en janvier 2016 comme directeur général du cluster numérique régional FrenchSouth.digital et l'avoir quitté au printemps 2017, Jacques Le Conte vient d'intégrer la start-up montpelliéraine Kuzzle. Cette filiale de Kaliop, qui édite une solution de backend multidevices, multi plateformes et multi protocoles, entre en phase d'exploitation commerciale après une R&D longue de deux ans : recruté en tant que premier DG de Kuzzle, Jacques Le Conte sera donc chargé de piloter ce développement.

L'exploitation commerciale commence

Avant de rejoindre FrenchSouth.digital, Jacques Le Conte a occupé divers postes en marketing et marketing digital au sein de groupes de taille internationale (Walgreens Boots Alliance, Oracle, Altran Technologies, et Mars). Un profil idéal, selon Françoise Nauton, DG de Kaliop, alors que Kuzzle, après la 1e présentation de sa solution au CES de Las Vegas en janvier 2017, active son propre développement à l'export.

"Kuzzle, née d'un projet de pure R&D, se dote aujourd'hui d'une structure de commercialisation car il nous a paru plus adapté de séparer les métiers de fournisseur de solutions open source (Kaliop) et d'éditeur (Kuzzle), souligne-t-elle. Jacques Le Conte est déjà connu de certains gros clients étrangers de par son parcours antérieur. Son profil est aussi intéressant car il est porté sur les produits avec un vernis très technologique, et il nous fallait quelqu'un capable de porter le discours de Kuzzle auprès d'un public bien spécifique."

Implantation à New York à la rentrée

Start-up née fin 2016, Kuzzle met d'emblée le cap vers l'international, et notamment les États-Unis où le marché, selon Kaliop, est le plus mature pour une solution de ce type. "L'Amérique est très en avance - d'où notre lancement au CES de Las Vegas -, alors qu'en Europe, le concept commence à peine à émerger dans l'esprit des CEO, CDO et autres CTO", estime Françoise Nauton.

Kuzzle ouvrira son premier bureau à New York dès la rentrée prochaine, et ciblera les mêmes secteurs que Kaliop (banque, services publics, santé, événementiel, presse et médias). En outre, les premières missions de prospection vers l'Asie débuteront avant la fin 2017, avec notamment une étape à Singapour en octobre. En Europe, Kuzzle marchera sur les traces de Kaliop, au Royaume-Uni et en Pologne, où sa filiale locale rayonnera prochainement vers l'Allemagne et la Scandinavie.

Kuzzle compte dix salariés à ce jour, et prévoit vite d'autres recrutements sur des fonctions marketing et commerciale. La start-up devrait réaliser 40 % de l'activité de Kaliop d'ici cinq ans (prévisionnel : 25 M€).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :