Lancement du 1er accélérateur ciblé tourisme, Open Tourisme Lab

 |   |  572  mots
Carole Delga, présidente de Région, entourée d'Yvan Lachaud (Nîmes Métropole) et d'Alain Penchinat (Les Villégiales), explique le partenariat public-privé au coeur du projet
Carole Delga, présidente de Région, entourée d'Yvan Lachaud (Nîmes Métropole) et d'Alain Penchinat (Les Villégiales), explique le partenariat public-privé au coeur du projet (Crédits : Conseil régional)
Nîmes Métropole et la Région ont présenté, le 26 septembre à Nîmes, les contours d'Open Tourisme Lab, le 1er accélérateur en France dédié aux projets innovants du secteur tourisme. Basé dans la cité gardoise, il accueillera, en 2018, 12 start-ups après un appel à projets européen lancé en octobre.

Open Tourisme Lab, le nouvel accélérateur spécialisé dans le tourisme, dévoilé le 26 septembre à Nîmes (30), ciblera les start-ups innovantes du secteur, en France et en Europe, leur permettra de dépasser la preuve de concept, et de définir un modèle de croissance et d'internationalisation au contact des partenaires de la structure.

Vers "le tourisme du futur"

Le projet a été porté initialement par l'Agglo de Nîmes Métropole, bientôt rejointe par le Conseil régional. Il s'agit, selon le directeur de projet Emmanuel Bobin, du seul accélérateur dans le genre en France, venant se positionner en aval de deux incubateurs dédiés : Provence Travel Innovation (lancé lui aussi au cours de ce mois de septembre) et Welcome City Lab, basé à Paris, qui parraine le projet nîmois.

"Ces start-ups auront pour mission d'inventer le tourisme du futur, déclare Yvan Lachaud, président de Nîmes Métropole. Il existe déjà une multitude d'applications dans le secteur, mais il faut imaginer aller encore plus loin, vers des projets de rupture aussi décoiffants que ceux qui naîtront dans le sillage d'Hyperloop."

"Le tourisme est multisectoriel et doit avoir plusieurs facteurs de développement, et l'innovation en est un, commente Carole Delga, présidente de Région. J'ai été impressionnée par le degré d'anticipation qui anime ce projet, et j'ai décidé de le soutenir, pour qu'il se réalise rapidement et favorise le développement d'un écosystème favorable."

Un secteur en ébullition

À côté des institutionnels (Région, Nîmes Métropole, fonds Feder), sept partenaires ont répondu présents : Orange, SNCF, Kaliop, Gérard Bertrand, Vattel, l'institut InSpace, Vacalians et Les Villégiales - auxquels devrait se joindre rapidement la Banque Populaire du Sud. Ils s'impliqueront sur le plan opérationnel, dans le coaching notamment (innovation, distribution, marketing, finance, etc.).

"La nouvelle économie est en ébullition, et il faut désormais la canaliser dans un écosystème favorable", analyse Alain Penchinat, dirigeant des Villégiales et président du directoire d'Open Tourisme Lab.

Un appel à projets européen sera lancé dans le courant du mois d'octobre 2017, en vue d'une sélection qui sera officialisée lors du Campus de l'innovation touristique (un grand salon BtoB que la Région organisera à Montpellier le 14 décembre). Six secteurs sont privilégiés : tourisme culturel/patrimonial et oenotourisme ; tourisme de pleine nature ; plaisance/tourisme fluvial ; Silver Tourisme et bien-être ; et tourisme d'itinérance et datas.

Open Tourisme Lab entrera véritablement en fonction l'an prochain, en accueillant une première promotion de 12 start-ups au cours du 1er trimestre, dans un lieu de 500 m2 situé dans le Triangle de la gare, à Nîmes, et après six mois de travaux d'aménagement. Le projet est doté d'un budget de 600 000 € sur trois ans.

Qu'attendent les start-ups régionales potentiellement concernées par ce projet ? "Une mise en réseau pour développer nos activités dans le secteur tourisme, où nous démarrons" (Mathilde Maubant, IGO), "Une accélération dans notre développement commercial, y compris à l'international" (Vanessa Brehmer-Rivière, OpenMyTrip), "Accélérer au contact de certains partenaires du projet tels que Vacalians, afin de prendre des parts de marché" (Frédéric Blavoux, MountnPass).

Retrouvez notre enquête sur les nouveaux enjeux de l'innovation touristique, dans le prochain numéro d'Objectif Languedoc-Roussillon, en kiosque le 3 octobre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :