Le 1er Montpellier City Life zoome sur le Smart Building

 |   |  483  mots
Le 1er Montpellier City Life, dédié au Smart Building, se tiendra le 10 mars au Corum
Le 1er Montpellier City Life, dédié au Smart Building, se tiendra le 10 mars au Corum (Crédits : CC)
Objectif organisera, le 10 mars lors du Salon de l’immobilier, la 1e édition du Montpellier City Life , un forum dédié au Smart Building. Car si les technologies progressent et rendent les bâtiments toujours plus connectés, l’enjeu se situe aussi dans l’émergence d’un usager plus vertueux.

La première édition du Montpellier City Life, opération organisée par Objectif à l'occasion du Salon de l'immobilier, qui se tient au Corum du 10 au 12 mars, sera centrée sur l'émergence du Smart Building. La généralisation des immeubles connectés pose en effet la question de l'aménagement du territoire sous un nouvel angle, en interrogeant notamment la façon de concevoir les bâtiments, d'imaginer les services qui y sont liés et d'organiser la vie au sein de la cité, voire du quartier.

Un concept crédible ?

La 1e table-ronde permettra de fixer le cadre de cette émergence du Smart Building, et rappellera que le basculement d'un système descendant vers un réseau gérant des productions d'énergies diffuses permet à l'immeuble connecté de multiplier les services offerts à la population. Cette séquence réunira Jacques Bucki, ambassadeur de la Smart Building Alliance et ex-représentant de l'Association des Maires de France lors du débat sur la transition énergétique ; Jean-François Galloüin, directeur Innovation du groupe Icade ; Jean-Paul Gandolfi, directeur France de la branche Bâtiment du bureau d'études BG Ingénierie ; et Stéphane Loiseau, directeur technique de GCC.

De même, un 2e débat analysera les moyens de construire aujourd'hui les bâtiments et quartiers connectés de demain, en s'interrogeant sur les choix technologiques, les types de normes, mais aussi les business-models qui rendront ce concept opérable. Ce 2e temps fort associera Christian Rozier, co-fondateur d'Urban Practice et administrateur de la Smart Building Alliance ; Stéphane Sollat, expert en bâtiments et territoires intelligents ; Loïc Lepage, expert en énergie et territoire ; et Stéphane Bernard, architecte et directeur général de Carta Associés.

Un cadre plus contraint

Enfin, un ultime débat évoquera l'attractivité de ces bâtiments et villes de demain, en examinant les divers enjeux (logement, durabilité, innovation, création d'emplois et de valeur, valorisation des filières, etc.) qui sous-tendent le concept de Smart Building. Olivier Gresle, directeur général de Vertuoz au sein du groupe Engie, Nicolas Fargeton, directeur régional Sud Est Citelum (filiale d'EDF), Emmanuel François, président de la Smart Buildong Alliance, et Alain Kergoat, co-fondateur d'Urban Practice, apporteront leurs réponses.

Le discours de clôture sera prononcé par Stéphanie Jannin, vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole déléguée à l'urbanisme. Celle-ci viendra rappeler quelles expériences de quartiers connectés sont en cours (ou vont l'être) sur le territoire métropolitain, tout en répondant aux questions soulevées au fil des débats, notamment sur la capacité des élus à intégrer ces questions dans un cadre économique, règlementaire et temporel plus contraint après l'adoption d'un nouveau corpus législatif et la mise en route des COP21 et COP22.

Renseignements et inscriptions sur ce lien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :