"Les Costi ont un avenir", assure la Région

 |   |  805  mots
Les lauréats des COSTI 2016, récompensés par Transferts LR le 20 janvier 2017 à Montpellier.
Les lauréats des COSTI 2016, récompensés par Transferts LR le 20 janvier 2017 à Montpellier. (Crédits : DR)
La 7e édition des Coups de cœur de Transferts LR (Costi), le 20 janvier, a mis en lumière sept projets d’entreprises innovantes. Si la question de l’avenir des agences économiques, posée la veille par la présidente de Région, Carole Delga, a plané sur la cérémonie, la vice-présidente Nadia Pellefigue s'est voulue rassurante.

L'agence régionale de l'innovation Transferts LR organisait la 7e édition des Costi (Coups de cœur des Conseils d'orientation scientifique, techniques et industriels) le 20 janvier au Lycée Georges Frêche de Montpellier.

Une cérémonie avec, en toile de fond, l'interrogation concernant l'avenir des quatre agences économiques régionales du nouveau territoire Occitanie : Madeeli en Midi-Pyrénées, Transferts LR, Invest Sud de France et Sud de France Développement en Languedoc-Roussillon. La veille, lors d'un déjeuner avec la presse, la présidente de la Région Carole Delga avait déclaré que la réflexion était en cours et aboutirait dans le courant du 2nd semestre, ajoutant : « Il est certain que nous ne resterons pas avec quatre structures de développement économique. Il n'y en aura plus qu'une ».

L'inquiétude est palpable au sein des agences concernées. Mais pour l'heure, le discours politique reste flou. La collectivité souhaitait, avant de s'engager dans ce chantier de rapprochement-fusion des agences, avancer sur l'élaboration des différents schémas régionaux en matière de développement économique, de recherche et d'innovation, et de formation - tous trois définis en fin d'année 2016.

Des modalités à définir

Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région en charge du Développement économique, de la recherche, de l'innovation et de l'enseignement supérieur, s'est voulue rassurante au lendemain de cette déclaration.

« Nous devons nous structurer pour gagner en force, mais les modalités ne sont pas arrêtées aujourd'hui, assure-t-elle. Concernant les agences Transferts LR et Madeeli, nous n'avons pas déterminé la manière dont nous les ferons avancer. Rendez-vous est donné au 2nd semestre... Les Costi ont un avenir à l'échelon de la région Occitanie, l'idée est entérinée. Leur expertise est précieuse et il faut la conserver. Reste à définir les modalités de leur mobilisation future. »

« Notre souci est de coordonner les outils (laboratoires de recherche, pôles de compétitivité, SATT, structures de transferts de technologies, incubateurs, etc., NDLR) et de les faire connaître des entreprises, ajoute Elisabeth Borredon, déléguée régionale à la recherche et la technologie et chargée de mission auprès du SGAR (secrétariat général aux affaires régionales), qui représentait le préfet de région Pascal Mailhos. Transferts LR doit avoir un rôle de diffusion de technologie, d'animation d'un réseau dans la région, en parallèle avec Madeeli. »

Une nouvelle directrice

« En 2016, Transferts LR a battu un record en termes d'adhérents puisque nous avons atteint les 437, souligne Christophe Carniel, le président de Transferts LR, au titre du bilan de l'agence. Plus de 550 entreprises ont été accompagnées, plus de 100 avis rendus par les 166 Costi. Transferts LR a piloté ou co-piloté 11 actions, organisé 16 événements dont 7 en partenariat avec Madeeli. »

L'agence s'apprête à accueillir sa nouvelle directrice, Catherine Pommier, jusqu'alors directrice du BIC de Montpellier. Elle remplace Anne Lichtenberger, désormais adjointe à la Directrice du développement économique, en charge de l'entrepreneuriat, à l'École des Mines d'Alès.

Projets récompensés

Six coups de cœur ont été remis à sept projets accompagnés par Transferts LR et « reconnus pour leur pertinence et leur exemplarité ».

  • Coup de cœur « H2O - Grand et petit cycle de l'eau » : Sébastien Arino chez Hydrofirst (Carcassonne - 11), pour la conception, construction, qualification en conditions réelles d'une centrale hydro-cinétique innovante.
  • Coup de cœur « Transition industrielle et énergétique » : Pome Castanier chez Mercorne (Langogne - 48), pour le développement d'un matériau à base de bois imprégné de résine, pour remplacer les bois exotiques dans la fabrication d'instruments de musique
  • Coup de cœur « Thérapies innovantes et ciblées - Diagnostic » : Mathieu Sanchez chez SIM&CURE (Grabels - 34), pour SIM&DEV, premier logiciel permettant de réaliser des optimisations numériques des futures générations de dispositifs médicaux implantables destinés au traitement des anévrismes cérébraux.
  • Coup de cœur « Acquisition de données - Traitement et visualisation des données numériques » : Thomas Boutin chez Active France Adventures (Nîmes - 30), pour le développement d'une application mobile touristique pour améliorer l'expérience « self-guided on road » ; Paul Coudray chez KLOÉ (Montpellier - 34), pour le développement d'une technologie novatrice de photolithographie par écriture directe par laser.
  • Coup de cœur « Production et valorisation innovantes et durables des productions méditerranéennes et tropicales » : Laurence Maillard chez Agro Sélections Fruits (Elne - 66), pour le projet de développement d'une gamme de nectarines plates.
  • Coup de cœur « Economie littorale » : Xavier Desmarets chez Outremer Yachting (La Grande Motte - 34), pour le développement d'un nouveau catamaran grand voyage de luxe et de grande taille ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :