Anestéo, une start-up pour plus d'éthique en laboratoire

 |   |  380  mots
Anestéo développe la station d'anesthésie innovante AST-01, qui répond aux nouvelles normes éthiques en laboratoire.
Anestéo développe la station d'anesthésie innovante AST-01, qui répond aux nouvelles normes éthiques en laboratoire. (Crédits : Anestéo)
Le Comité “Croissance” de Créalia a accordé 200 000 € de “Prêt d’Honneur Innovation” aux sociétés Anestéo et Uniteck, le 13 juin dernier. Ces prêts de 100 000 € chacun ont pour but d’accompagner la croissance et le développement commercial d’entreprises déjà bénéficiaires des prêts d'amorçage de Créalia.

Cette nouvelle gamme de prêts à la croissance, inaugurée en 2015, soutient l'accroissement de la force de vente et la mise en place d'une activité commerciale à l'export. Avec Snapkin et France Résille, seulement quatre entreprises ont pu en bénéficier comme le souligne Laure Lenzotti, responsable du fonds Créalia. Cette aide intervient lors d'une phase d'accélération, toujours dans le but de provoquer des effets de levier dans la recherche de financement.

Anestéo à l'assaut des marchés internationaux

Spécialiste de l'anesthésie animale, Anestéo a installé ses ateliers de production chez Via Innova à Lunel (34) en 2011. Ses co-fondateurs Thomas le Bars et Sébastien Caron obtiennent un prêt d'amorçage Créalia en 2015 (50 000 €), pour développer la station d'anesthésie innovante AST-01.

Cet appareil breveté répond aux nouvelles normes éthiques sur la protection des rongeurs de laboratoire. Il améliore et facilite l'accès à l'anesthésie pour les travailleurs de la recherche médicale lors de tests pré-cliniques.

Anestéo compte déjà 200 clients en France et emploie cinq salariés, pour un chiffre d'affaires de 460 000 € en 2016. La société affiche des objectifs ambitieux à l'horizon 2021.

"Nous avons une levée de fonds en cours afin d'accélérer l'industrialisation du produit et  financer notre développement à l'export en Europe et aux Etats-Unis, précise Thomas Le Bars. L'objectif d'Anestéo est de compter 21 salariés, principalement dans la force de vente et le marketing et 6 M€ de chiffre d'affaires pour 2021."

Créalia Occitanie en ordre de marche

L'autre start-up accompagnée par Créalia est Uniteck, incubée par Innovosud, la pépinière biterroise. Spécialisée dans l'énergie solaire de petite puissance, l'entreprise fabrique et commercialise des produits simples d'utilisation, au design ergonomique et discret, conçus pour réaliser une installation solaire.

Par ailleurs, le premier Comité d'engagement de Créalia Occitanie à Toulouse, aura lieu le 20 juillet prochain. Il étudiera ses huit premiers dossiers de demandes de prêts d'amorçage.

Défendu par Stéphane Marcel, président de Créalia, depuis 2015, l'élargissement du fonds de soutien en Midi-Pyrénées se structure avec le recrutement d'un chargé d'affaires et l'intégration de Daniel Thébault, président d'AG2R Prévoyance, au comité toulousain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :