La construction du Pôle Santé du Roussillon est lancée

 |   |  357  mots
Le consortium GCC, composé de six entreprises, a été chargé en juin 2016 de la conception et de la réalisation du projet.
Le consortium GCC, composé de six entreprises, a été chargé en juin 2016 de la conception et de la réalisation du projet. (Crédits : GCC)
Validé en novembre 2013 par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, le projet de Pôle Santé du Roussillon devrait ouvrir en 2019 sur un terrain jouxtant l’hôpital de Perpignan. La 1e phase des travaux a démarré fin 2016 avec la construction d’un parking.

Le Pôle Santé du Roussillon devrait être opérationnel cette année. La future structure médicale, adossée au centre hospitalier de Perpignan, permettra ainsi aux patients de l'hôpital perpignanais de bénéficier d'un suivi proche de leur domicile.

« Actuellement, le centre Hospitalier de Perpignan ne possède aucune structure d'accueil capable de suivre ses patients nécessitant des Soins de Suite et Réadaptation (SSR). Les patients se retrouvent souvent orientés vers des centres de soins très éloignés », explique le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) Pôle de Santé du Roussillon.

Livraison prévue en 2019

Les travaux de construction du centre ont débuté en décembre dernier avec la première phase de réalisation d'un parking de 400 places. La construction du bâtiment de 25 000 m2 sur l'actuel parking Est du Centre hospitalier catalan, devrait débuter en mars prochain pour une livraison prévue, en juin 2019, selon le calendrier du consortium GCC, composé de six entreprises (GCC Toulouse, Garbit & Blondeau, Espagno Milani Architectes, SNC Lavalin, Brigitte Galloni et Emacoustic) et chargé en juin 2016 de la conception et de la réalisation du projet.

À son ouverture, le centre de soins et de rééducation devrait accueillir ses premiers patients issus du pôle médecine physique et de réadaptation (MPR), de l'hôpital de Perpignan.

Sur le plan architectural, le bâtiment de trois étages aura une capacité totale de 265 lits et 80/85 places. Il sera équipé d'un vaste plateau technique (9 000 m2) de rééducation localisé en rez-de-chaussée.

Plusieurs spécialités médicales et médico-techniques de la rééducation et du soin seront rassemblées dans ce lieu : de la rééducation avec gymnase à la balnéothérapie en passant par la médecine gériatrique, de post réanimation et états végétatifs chroniques ou encore la rhumatologie. La structure accueillera également les patients en hôpital de jour et réalisera des consultations gériatriques.

« Le pôle permettra de développer les prises en charge en ambulatoire (gériatrie, SSR, oncologie, hématologie », précise-t-on au sein du GCS.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :