Hexagone Santé Méditerranée fusionne deux cliniques

 |   |  271  mots
(Crédits : Thomas Tedesco)
A Nîmes, la clinique des Franciscaines et la Polyclinique Grand Sud ne formeront bientôt plus qu'un seul établissement de soins. Un grand projet prévoit le déménagement de la première clinique sur le site de la seconde.

La Polyclinique Grand Sud (PGS) et la Clinique des Franciscaines de Nîmes, toutes deux propriété d'Hexagone Santé Méditerranée, ne formeront bientôt plus qu'une.

D'ici la fin de l'année, les deux entités juridiques constitueront une seule entreprise dans la perspective d'un déménagement de la Clinique des Franciscaines, principalement spécialisée dans la chirurgie cardiaque et la neurochirurgie, avec la Polyclinique Grand Sud, pluridisciplnaire (urgences, gynéco-obstétrique, urologie...).

« Les baisses tarifaires imposées par l'Assurance maladie aux établissements de santé privés nous poussent à nous mettre en mouvement », avance Patrick Giordani, P-dg du groupe, qui chapeaute également la Clinique Bonnefon à Alès.

Des travaux pour fin 2018

D'un point de vue immobilier, d'importants travaux (non-chiffrés à cette heure) sont prévus : extension, création, ajout d'étage sont étudiés par le maître d'œuvre Sanaé Architecture, installé dans le Rhône.

Le permis de construire devrait être déposé d'ici la fin de l'année, et le démarrage des travaux est prévu en fin d'année 2018 pour une livraison programmée à la fin de l'année 2020.

Au total, le groupe Hexagone Santé Méditerranée emploie environ 1 200 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 90 M€. Les seules cliniques des Franciscaines et PGS emploient un total de 900 personnes, hors médecins libéraux. 51 000 patients, auxquels s'ajoutent 22 000 prises en charges d'urgences, y sont soignés chaque année.

En outre, l'entreprise fait partie des rares groupes de santé privés à détenir, dans la même ville, des autorisations pour la pratique de la chirurgie cardiaque et de la neurochirurgie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :