Investissements d’avenir : le projet porté par Deinove obtient 14,6 M€

 |   |  201  mots
Deinove, basé à Montpellier, produit des composés à haute valeur ajoutée issus de microorganismes rares
Deinove, basé à Montpellier, produit des composés à haute valeur ajoutée issus de microorganismes rares (Crédits : Reuters)
Le projet AGIR, que porte le Montpelliérain Deinove avec l’Institut Charles Viollette (Lille), reçoit une aide de 14,6 M€ du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), sur un budget total de 25 M€. Il vise à identifier des structures antibiotiques inédites pour trouver de nouveaux traitements aux bactéries résistantes.

La dotation du projet AGIR, versée par le PIA, s'étalera sur cinq ans et se répartira entre Deinove (10,4 M€) et l'Institut Charles Viollette (4,2 M€). La société de biotechnologie veut puiser dans ses fonds propres pour financer les investissements manquants, le budget global s'élevant à 25 M€.

Deinove, basé à Montpellier, produit des composés à haute valeur ajoutée issus de microorganismes rares, pour les secteurs de la santé, de la nutrition et de la cosmétique. Grâce au coup d'accélérateur donné par AGIR, Deinov ambitionne de monétiser ses nouveaux médicaments d'ici trois ans.

« Nous sommes encore tournés vers la recherche, mais nous avons déjà nos premiers accords avec de grands industriels cosmétiques et alimentaires, explique Coralie Martin, responsable communication chez Deinove. L'aide au projet AGIR permet d'assurer notre visibilité auprès des Big Pharmas et renforce notre engagement dans ce secteur. »

Deinove (55 collaborateurs), cotée en bourse sur Euronext Alternext, a vu son action grimper de 10 % depuis l'annonce du soutien du PIA. Le groupe prévoit un premier chiffre d'affaires, reflétant ses partenariats avec le secteur industriel, en 2018 et affichait encore un résultat négatif à la fin de l'exercice 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :