Kyomed en lice pour le Prix Galien à New York

 |   |  328  mots
Daniel Laune, président de Kyomed.
Daniel Laune, président de Kyomed. (Crédits : Edouard Hanotteaux)
La société montpelliéraine Kyomed annonce qu'elle est en lice pour un Prix MedStartUp de la fondation Galien de New York. Les 25 et 26 octobre prochain, une conférence réunira tous les nominés à New York et dévoilera le gagnant.

MAJ 26/10/2017 : Kyomed n'est pas le lauréat de sa catégorie. Le gagnant pour "Meilleur design d'essai innovant générant un bénéfice thérapeutique plus rapide" est la société biopharmaceutique britannique Quantum Genomics

Fondé en France en 1970, le Prix Galien a essaimé et il est désormais attribué dans neuf pays. Aux États-Unis, il encourage et récompense les partenariats entre innovateurs français et nord-américains dans le domaine des sciences de la vie. Le jury est composé de représentants de laboratoires (Sanofi, Roche, Pfizer...), et de personnalités.

Le projet Kyomed, avec ses partenaires Neogia et Bluesleep, porte sur une solution connectée qui permet de réaliser le diagnostic de l'apnée du sommeil chez soi, à l'aide d'un dispositif portable. Il est nominé dans la catégorie "Meilleur design d'essai innovant générant un bénéfice thérapeutique plus rapide".

"Pour Kyomed, c'est un grand honneur d'avoir été sélectionné parmi les trois finalistes de cette catégorie des prix MedStartUp. Cette nomination est une reconnaissance du grand potentiel de notre approche unique de la conduite des essais cliniques sur des dispositifs médicaux innovants", déclare Daniel Laune, président et directeur scientifique de Kyomed."

En septembre dernier, le spécialiste des solutions d'imageries médicales, Intrasense annonçait aussi sa nomination au Prix Galien MedStartUp, dans la catégorie "Meilleure collaboration avec une partenaire académique conduisant à une solution de rupture", pour son travail avec le Massachusetts General Hospital de Boston et le First Affiliated Hospital of Zhejiang University en Chine.

Fondation Galien France

La cérémonie de remise des Prix Galien France, aura lieu le 6 décembre prochain à Paris, dans six catégories. Parmi les nominés, le professeur Jean Martinez. Il concourt dans la catégorie "Travaux de recherche", pour ses travaux autour de la sécrétion de l'hormone de croissance, au sein de l'Institut des biomolécules Max-Mousseron (Université de Montpellier).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :