Objets connectés : Sensing Labs lance l’industrialisation de ses capteurs

 |   |  406  mots
(Crédits : Reuters)
La start-up montpelliéraine a annoncé, le 15 mars, un partenariat avec le manufacturier Éolane, spécialiste de l’industrialisation de solutions basées sur les technologies de type LoRa. La production de ces capteurs dédiés au monde de l’efficacité énergétique a débuté à la mi-mars.

Des capteurs connectés qui  lisent les compteurs d'eau, électriques et de gaz ou qui mesurent les variables thermiques (température et humidité) : telle est l'innovation de la start-up montpelliéraine Sensing Labs qui en a lancé l'industrialisation la semaine dernière. Pour ce faire, elle a signé en décembre 2015 un contrat de collaboration avec le manufacturier de produits électroniques Éolane, spécialisé dans l'intégration des briques technologiques IoT.

« Cette étape d'industrialisation s'inscrit dans la logique de croissance de l'entreprise, déclare Yann Guiomar, le P-dg de Sensing Labs. Créée en juin 2014, notre société a passé la phase de développement d'une solution technologique dans le domaine de l'efficacité énergétique des bâtiments. Nous avons lancé la commercialisation de nos capteurs en janvier. Aujourd'hui, nous devons passer à la phase d'industrialisation. »

Phase de croissance

Plusieurs milliers de capteurs sont d'ores et déjà en cours de fabrication. Rapidement, le P-dg et fondateur de Sensing Labs prévoit d'accroître la production pour atteindre plusieurs centaines de milliers de modules. Avec 300 000 € de chiffre d'affaires au premier trimestre 2016, l'entreprise devrait atteindre 1 M€ de CA en fin d'année, annonce-t-il.

Les clients de Sensing Labs sont des sociétés de facility management et notamment Dalkia, la filiale d'EDF. Les opérateurs qui proposent le suivi de la consommation sont également intéressés par les capteurs de Sensing Labs. Dans ce secteur, la société toulousaine Ubigreen fait partie des clients de la start-up.

« Nous proposons une solution pour apporter des données en provenance du terrain à des clients qui la valorisent et la traitent, résume Yann Guiomar. Notre offre est du hardware qui intègre la technologie de LoRa ainsi que celle de SigFox. »

Diversification vers l'agriculture

À l'heure actuelle, la start-up montpelliéraine est en phase de levée de fonds (environ 1 M€) afin d'accélérer la commercialisation de son produit. Par le biais de son hébergeur Cap Oméga, elle vient de participer notamment à la journée « Montpellier Capital Risque » du 16 mars pour rencontrer des investisseurs.

À plus long terme, Sensing Lab envisage de proposer des solutions techniques pour d'autres marchés, notamment l'agriculture intelligente. Elle réfléchit également à investir le secteur du grand public.

« Dans les prochaines années, la demande de données issues du terrain va s'accroître.  Dans ce contexte, nous allons probablement diversifier les types de données et nous adresser à de nouveaux clients. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :